Le Raspberry Pi fait un très bon Polaroïd

De nos jours, il est devenu très facile de prendre des photos puisque tous les smartphones possèdent cette capacité. Avoir le meilleur appareil photo est d’ailleurs devenu un des arguments utilisés par les constructeurs de téléphones pour mieux vendre leurs produits. Mais dans un monde dominé par les photographies numériques, pourquoi ne pas infuser une petite touche de rétro ?

C’est exactement ce que Sam Zeloof a fait avec son projet Polaroid Pi. Il s’agit d’utiliser un ordinateur Raspberry Pi pour prendre des photos dans un style Polaroïd. Zeloof a intégré le petit ordinateur dans un vieil appareil photo Pronto Polaroid Land et l’a relié avec une imprimante de reçus de caisse. L’appareil est ainsi capable d’imprimer toutes les photos qu’il capture.

Crédits Pixabay

On peut dire qu’il s’agit ici d’un moyen original de faire revivre une technologie du passé en utilisant des techniques modernes.

Le fonctionnement de l’appareil

L’imprimante utilisée avec le Raspberry  Pi dans le projet de Zeloof est une imprimante thermique Adafruit. Celle-ci peut être utilisée pour imprimer sur un rouleau de papier thermique spécial généralement utilisé pour les reçus de caisse. Zeloof a modifié l’imprimante pour qu’elle puisse produire des images en noir et blanc au lieu des textes que l’on voit généralement sur les tickets.

Ainsi, dès que l’on prend une photo avec l’appareil photo modifié, elle va directement être imprimée et sortir comme c’est le cas avec les appareils Polaroïd classiques. La différence est que les photos originales en couleur sont stockées dans une carte SD, et il est possible de les transférer en utilisant le Wi-Fi.

Une petite touche rétro

Zeloof ne s’est pas arrêté là puisqu’il a réglé son appareil photo modifié pour que celui-ci produise des photos ressemblant à de vieilles photos délavées. C’était une manière pour lui d’intégrer une certaine touche rétro à la technologie. Mais rassurez-vous, une date est inscrite dans un coin de chaque photo, ce qui évitera aux personnes étourdies de croire que c’est vraiment d’une authentique vieille photo.

En tout cas, il s’agit ici d’une étape importante qui pourrait permettre le retour éventuel des appareils Polaroïd, même si le système utilisé est tout à fait différent de l’original. Avec une imprimante adéquate, il sera sûrement possible un jour de produire des photos en haute résolution et en couleur avec ce même système.

Mots-clés raspberry pi