Le réalisateur de Spider-Man 3 a passé une « thérapie » avec les trois Spider-Man

Spider-Man : No Way Home représente le plus gros succès de l’histoire de Sony Pictures. Pour garantir ce triomphe commercial, le studio n’a pas hésité à jouer la carte du multivers. Jon Watts, déjà réalisateur de Homecoming et Far From Home, a eu carte blanche pour faire revenir les personnages des anciennes adaptations. L’itération de Tom Holland croise le Bouffon vert, le Docteur Octopus, Electro, l’Homme-sable ou encore le réalisateur. Mais le jeune homme rencontre également les Peter Parker des précédents films : Tobey Maguire (trilogie de Sam Raimi) et Andrew Garfield (The Amazing Spider-Man). L’occasion d’une réunion entre trois générations sur 20 ans !

Et lors d’une interview, Jon Watts parle du processus de rencontre entre ces trois interprètes d’un même rôle.

Crédit : Marvel Studios

Le réalisateur a passé une sorte de « thérapie » avec les acteurs comme il l’explique en interview pour Variety (via ComicBook).

A lire aussi : On reparle de la grosse erreur dans le trailer de Spider-Man No Way Home

Une rencontre entre trois générations marquées par le rôle

Trois générations de Spider-Man se croisent dans Spider-Man : No Way Home. Un moment important dans la carrière d’acteurs marqués par le personnage. Car voir Tom Holland, Tobey Maguire et Andrew Garfield se croiser dans un long-métrage a tout du fantasme pour les fans de Marvel. Alors pour préparer ce moment, Jon Watts a passé une sorte de « thérapie » avec eux. La bande s’est réunis en cercle !

Nous nous sommes assis sur des chaises pliantes, en cercle, et avons parcouru le scénario ensemble. J’avais parlé à chacun d’eux séparément, mais le fait qu’ils soient réunis pour en parler, comment les pièces s’assemblent, ce que Spider-Man représente pour eux. C’était passionnant pour moi. Nous avions les trois seuls acteurs à avoir joué Peter Parker, chacun a traversé tellement d’épreuves, à l’écran et en dehors. C’était comme une séance de thérapie.

Jon Watts

Jon Watts termine : « Au moment de filmer la première scène avec tout le monde, c’était génial de prendre du recul et voir l’équipe regarder ça comme un film. Vous filmez bien plus qu’une scène d’un film. Vous regardez un événement unique dans une vie ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.