Le réchauffement inquiétant au fond des océans

Au cours de ces 60 dernières années, l’environnement s’est de plus en plus dégradé à cause de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et du changement climatique. Jusqu’à présent, les océans nous ont toujours protégés de ce phénomène, car ils sont capables d’absorber une grande partie du dioxyde de carbone et de relâcher de l’oxygène.

Les scientifiques se sont penchés sur les raisons du réchauffement planétaire, notamment en collectant des données dans les courants océaniques profonds. D’après les recherches, l’eau commence à se réchauffer d’une manière assez inquiétante dans les profondeurs, lentement, mais sûrement.

Crédit : Peter Feghali – Unsplash.com

Pour les climatologues, cette augmentation de la température dans les fonds marins ne présage rien de bon pour la vie sur terre.

Le sud se réchauffe plus vite que le nord

D’après une étude effectuée de 2009 à 2019, des enregistrements de température ont été faits dans l’océan Atlantique. La hausse varie entre 0,02 et 0,04° Celsius, en fonction de la distance avec la surface et la situation géographique. Des capteurs intégrés aux appareils de mesure ont permis de remarquer qu’à des profondeurs comprises entre 1360 et 3535 mètres, l’eau commence à être aussi chaude qu’à moins d’un mètre sous les vagues.

Une comparaison des données obtenues permet de déduire que la zone située au large de l’Uruguay subit ces changements plus rapides, par rapport à la partie nord. Les scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont effectué des prélèvements de température, à – 4750 mètres, presque toutes les heures pendant toute la durée de l’étude.

Une menace pour l’écosystème marin

Ces variations peuvent engendrer sur la planète des dégâts d’une ampleur au-delà de ce que l’on pourrait imaginer. Comme les océans se réchauffent avec intensité, les chercheurs s’attendent à des changements très radicaux dans les écosystèmes. Les espèces marines migrent vers les zones plus froides pour se reproduire et se nourrir, provoquant une baisse considérable du nombre des espèces vivant dans certaines parties de la mer.

La disparition de la faune sous-marine aura certainement un effet irréversible sur la vie de plus de 3 milliards de personnes dans le monde. En effet, on estime que près 20% de l’apport en protéines dans l’alimentation humaine provient des fruits de mer, mais ces derniers deviennent de plus en plus difficiles à exploiter.   

Les océans, en fournissant de l’oxygène pur, limitent la chaleur causée par le changement climatique. Malheureusement, la température en hausse menace gravement cet apport en oxygène venant du milieu marin et les effets commencent à se faire sentir à la surface de la Terre.