Le trou le plus profond au monde est situé en Antarctique

« Bedmachine Antarctica », le nouvel outil de cartographie de la NASA, a récemment permis la découverte d’une nouvelle fosse, considérée comme la plus profonde de la Terre. Une trouvaille qui a été publiée jeudi dernier dans revue Nature Geoscience.

En cartographiant cette étendue glacée du Pôle Sud, les scientifiques ont en effet découvert que l’Antarctique abrite sous les couches de glace un « ancien continent » présentant un trou qui bat le record de l’endroit le plus profond détenu jusqu’ici par la Mer Morte.

Crédits Pixabay

Par ailleurs, à travers la cartographie des montagnes, des vallées et des canyons de l’Antarctique, ce nouvel outil peut aider à prévoir comment les glaciers de l’Antarctique évolueront et de voir lesquels sont susceptibles de fondre prochainement.

L’outil de la NASA a révélé des secrets de l’Antarctique

« Bedmachine Antarctica » a ainsi permis de représenter les détails des traits caractérisant l’Antarctique en rassemblant les « mesures de mouvement de glace, les mesures sismiques, les relevés  radar… ».

Selon Mathieu Morlighem, scientifique du système Terre à l’Université de Californie : « En utilisant BedMachine pour zoomer sur des secteurs particuliers de l’Antarctique, vous trouvez des détails essentiels, tels que des bosses et des creux sous la glace qui peuvent accélérer, ralentir ou même arrêter le retrait des glaciers ».

Les scientifiques rajoutent que « les caractéristiques auparavant inconnues ont des implications majeures pour la réponse des glaciers au changement climatique ».

Une très profonde cavité remplie de glace

Les résultats de cette nouvelle recherche démontrent que « la quantité de glace qui traverse la fosse de Denman (une région située en Antarctique Orientale) devait plonger à au moins 3500m sous le niveau de la mer pour accueillir tout le volume d’eau glacé ».

Ce qui est largement bien plus profond que la Mer Morte (432m), et avec la fosse des Mariannes il devient ainsi l’endroit le plus profond de la croûte terrestre.

Outre la découverte de cette nouvelle fosse la plus profonde de la Terre, l’outil de cartographie de la  NASA offre également des informations sur les parties de glace pouvant s’effondrer dans les prochaines années suite au réchauffement climatique, sachant que selon les estimations, si l’Antarctique devait fondre, cela pourrait relever le niveau de la mer d’environ 60 mètres.