Oups, le réseau 5G d’AT&T est plus lent que la 4G

Alors que les Français doivent encore patienter avant de pouvoir essayer la cinquième génération de connexion mobile, les Américains ont déjà donné leur avis sur le sujet. PC Magazine, qui évalue chaque année le réseau Internet des États-Unis depuis plus d’une décennie, affirme clairement que la 4G actuelle serait encore plus rapide que la 5G d’AT&T.

Les enjeux sont importants, car l’homme a de plus en plus besoin de connecter des objets. Le nombre de villes voulant s’équiper augmente, même si quatre États ont demandé des observations supplémentaires avant l’installation des antennes.

Une antenne 4G

Crédits Pixabay

PCMag a fait des comparaisons en utilisant des téléphones Samsung S10 et S20, dans deux dizaines de villes américaines.

Une infrastructure encore inadaptée

Il semblerait que l’opérateur téléphonique se serait trop précipité pour ne pas perdre des clients au profit de la concurrence. Pour distribuer la 5G, l’entreprise a dû utiliser des bandes de fréquences normalement attribuées à la diffusion de l’ancienne génération. Le résultat n’est pas fameux, d’autant plus que sur certains tests, la 4G offrait un meilleur rendement en termes de vitesse de téléchargement et de temps de latence.

Les mesures ont été effectuées uniquement dans les grandes villes, ce qui laisse déduire que dans les campagnes les performances sont encore plus faibles. Dans 21 villes sur 22 observées, le mieux est encore d’utiliser l’ancien réseau pour se connecter à Internet. La presse parle de 5G virtuel, ou de fausse 5G.

AT&T par rapport à la concurrence

Avec une vitesse moyenne de téléchargement chiffrée à 103.1 Mb/s pour les zones urbaines, AT&T confirme sa deuxième place en tant qu’opérateur mobile, devant T-Mobile, mais derrière Verizon. Le réseau Internet de ce dernier a une moyenne nationale de 494.7 Mb/s, mais ses ondes millimétriques ne peuvent pas couvrir de longues distances et sont incapables de traverser des murs trop épais.

La zone de couverture est donc plus restreinte, même si le débit des données se rapproche des performances attendues.

Pour l’instant, la compagnie de service mobile de Dallas offre la 5G seulement aux abonnés professionnels. D’ailleurs, seulement une poignée de smartphones disponibles aux États-Unis sont compatibles à la technologie. Il faudra encore investir plusieurs milliards de dollars pour que les infrastructures puissent assurer une évolution qui rendrait la 4G obsolète.

Mots-clés 4g5GAT&T