Le retour de “Battletoads” prend date

Annoncé au cours de l’E3 2018 (le grand salon à San Francisco où éditeurs venaient dépenser des milles et des cent pour louer des salles énormes et diffuser des bandes-annonces disponibles dans la minute sur YouTube, si si vous devez vous en souvenir) puis finalement montré au cours de l’édition de l’année suivante, Battletoads s’est enfin calé une date de sortie à la fin du mois d’août.

Il faudra donc marquer la date du 20 août pour assister au retour en bonne et due forme de toute la bande à Battletoads dans cette nouvelle aventure néo-rétro sur Xbox One ainsi que sur PC via Steam et Microsoft Store.

La bonne nouvelle qui devrait ravir les joueurs de l’écosystème Microsoft : le jeu sera disponible dès sa sortie sur le Xbox Game Pass, que cela soit sur console ou sur PC.

Amphibiens de compet’

Il s’agit du premier retour en forme de la licence après plusieurs décennies passées dans le placard – 1994 plus précisément, et la sortie de Battletoads Arcade dans les salles enfumées de l’époque.

Née sur NES en 1991, Battletoads mettait le joueur dans la peau d’une des grenouilles culturistes éponymes – Rash ou Zitz – en lutte contre la terrible Dark Queen afin de sauver leur pote Pimple, capturé par la maléfique royauté sur sa planète natale.

D’une difficulté sans pitié, ce beat’em’all faisait la part belle aux séquences de plateformes et variait souvent le gameplay avec des séquences de grimpettes, de courses d’obstacles, de contre la montre et d’utilisation de véhicule avec le fameux niveau Turbo Tunnel tant redouté par les joueurs de l’époque.

Développé par Dlala Studio en collaboration étroite avec Rare Studios, le studio anglais à l’origine de la série, ce reboot de la série, jouable jusqu’à 3 joueurs en co-op local, s’affiche d’une beauté insolente avec ses animations dessinées à la main qui, on espère, garderons le punch des jeux d’origine. On devrait également retrouver la variété qui a fait le sel de la franchise, la bande-annonce faisant la part belle aux séquences en moto du futur qui – on l’espère – seront moins intransigeantes que par le passé.