MIT : un robot dopé à l’IA apprend à jouer à Jenga

Une fois de plus, l’intelligence artificielle avance d’un pas. Ensemble, les chercheurs et les ingénieurs du MIT ont créé un robot capable de jouer au Jenga. Le but de cette démarche est d’améliorer les capacités visuelles et sensorielles du robot en le confrontant à l’un des jeux de stratégie et d’adresse les plus compliqués.

Un succès voudrait dire que le dispositif sera en mesure d’accomplir des tâches spécifiques, aussi complexes soient-elles.

Pour le moment, le robot du MIT n’est pas prêt à affronter des joueurs chevronnés. Les données collectées lors de l’expérience soulignent qu’il ne maîtrise pas toutes les techniques sur les bouts du doigt. En revanche, le système imaginé et développé par ces chercheurs peut être utilisé dans des secteurs variés.

Le MIT ne compte pas en rester là. Les scientifiques veulent pousser les recherches plus loin afin d’obtenir de meilleures performances.

Un robot aux compétences exceptionnelles

Le robot du MIT embarque une caméra externe, une pince souple ainsi qu’un brassard à détection de force. Chaque équipement joue un rôle précis. La caméra, par exemple, facilite la perception de la tour. C’est ainsi que le dispositif étudie toutes les stratégies possibles. En ce qui concerne la pince, elle sert à manipuler ingénieusement les blocs.

Pour rappel, le jeu Jenga consiste à retirer des blocs de manière progressive de telle sorte à les placer au sommet de la tour. Le plus grand défi est d’arriver à ne pas faire tomber la tour. En vrai, la mission première du robot n’est pas d’apprendre le jeu, mais de comprendre son fonctionnement ainsi que celles des objets, puis de le reporter à la physique.

Un robot qui promet

L’article publié par la revue Sciences Robotics ne tarit pas d’éloges sur les prouesses techniques du robot. Apparemment, cet engin est capable d’assimiler en un rien de temps les tâches qui lui sont confiées. Pour ce faire, il a recours aux signaux visuels émis par un objet. Les interactions physiques et tactiles y sont aussi pour quelque chose.

Animé par l’intelligence artificielle, ce robot peut également déterminer si telle action se soldera par une réussite ou non en étudiant ses précédents mouvements. Dans un futur proche, peut-être, on pourrait s’en servir pour effectuer des travaux d’assemblage de produits de consommation ou encore des travaux de montage de téléphone portable.