Le Royaume-Uni renforce son arsenal contre le revenge porn

Depuis quelques années, le revenge porn est devenu un véritable fléau. Malheureusement, les adultes n’en sont pas les seules victimes. En effet, de plus en plus d’adolescents font l’objet de revenge porn. Et cela a de graves impacts psychologiques sur la plupart d’entre eux. Certains finissent par exemple par commettre l’irréparable en se suicidant.

Face à cette situation, de nombreuses organisations ont décidé d’agir pour protéger les victimes de revenge porn. C’est notamment le cas de l’organisme britannique Internet Watch Foundation (IWF) qui a lancé une initiative qui empêche la diffusion de photos ou de vidéos montrant des mineurs dénudés. Pour ce faire, ils ont créé un outil accessible sur le site Childline qui permet aux jeunes de signaler et de supprimer des images qui peuvent être utilisées pour le revenge porn.

Un clavier d'ordinateur
Crédits Pixabay

À en croire les responsables d’IWF, la mise en place d’un tel outil est une première mondiale.

A lire aussi : Delete Me, une série sur le revenge porn

Donner le pouvoir aux jeunes

Cet outil numérique s’adresse uniquement aux personnes de moins de 18 ans. Selon Susie Hargreaves, la dirigeante d’IWF, il « donnera aux jeunes le pouvoir et la confiance nécessaires pour reprendre possession de ces photos et s’assurer qu’elles ne tombent pas dans de mauvaises mains. » Ce dispositif permettra notamment aux mineurs de prendre de l’avance en empêchant la publication de photos ou de vidéos qu’ils ne veulent pas voir sur le web.

Ils pourront signaler un contenu en entrant dans la section « Signaler et supprimer » du site Childline. Les analystes étudieront l’image en question. Ensuite, ils lui attribueront une empreinte numérique unique qui sera envoyée aux géants de la tech. Ces derniers empêcheront alors le téléchargement et le partage du contenu correspondant à l’empreinte que leur ont envoyés les analystes d’IWF.

A lire aussi : Du ransomware au revenge porn

Un signalement anonyme

Cet outil peut aussi être utilisé pour signaler des images ou des vidéos qui ont déjà été publiées sur le web. Pour les supprimer via le dispositif de Childline, les jeunes devront enregistrer leur lien et les envoyer aux analystes d’IWF. Ils analyseront ensuite ces contenus et détermineront s’ils enfreignent vraiment la loi.

Après cela, ils pourront les faire supprimer des plateformes sur lesquels ils apparaissent. Il est à noter que les signalements sur Childline sont faits anonymement. Les mineurs devront seulement indiquer leur âge.

Toute personne qui signale du contenu sur Childline recevra une réponse leur informant de l’issue de leur signalement.

Mots-clés nsfyrevenge porn