Le Royaume-Uni sollicite Huawei pour mettre en place la 5G

Les États-Unis ne font pas confiance à Huawei. Eh bien, ce n’est pas le cas du Royaume-Uni. Le pays a en effet décidé de faire appel à la firme chinoise pour prendre part à la mise en place du réseau 5G sur certains de ses réseaux mobiles, et ce, en dépit des rumeurs d’espionnage qui concerne Huawei.

À l’issue d’une réunion du Conseil de sécurité national britannique présidée par Theresa May et qui a eu lieu en avril dernier, le Royaume-Uni a donné son feu vert à Huawei pour installer ses infrastructures sur le territoire britannique. Toutefois, le géant chinois ne pourra exercer ses activités que dans une certaine limite.

Créditw Wiki

The Guardian’s a indiqué que Huawei travaillait depuis quelque temps avec quatre des plus grands opérateurs téléphoniques du Royaume-Uni, dont EE, O2, Three et Vodafone.

Huawei attire du monde

Malgré les soucis rencontrés avec le gouvernement Trump, Huawei continue de bien se porter. Pour preuve, la firme chinoise est de plus en plus sollicitée en Europe. Des opérateurs britanniques comme O2, EE, British Telecom ou encore Vodafone ont décidé de lui faire confiance pour mettre en place leur réseau 5G.

En dépit des rumeurs d’espionnage, Huawei a promis d’assurer la sécurité des réseaux mondiaux 5G. EE est le premier à avoir annoncé le lancement officiel de son réseau 5G. Il a ensuite été suivi de près par Vodafone.

Une connexion 10 fois plus rapide

Vodafone a entamé le lancement de son réseau 5G le 3 juillet dernier dans 7 villes du Royaume-Uni. L’opérateur mobile a fait un pied de nez à EE en offrant la 5G au même prix que la 4G alors que son concurrent affiche un forfait 5G a 60 euros. Grâce à ce nouveau réseau, les utilisateurs pourront naviguer sur la toile 10 fois plus rapidement qu’avec la 4G.

Avant le lancement de ce réseau, le mystère planait encore sur l’accord entre le Royaume-Uni et Huawei. La firme chinoise s’est contentée de mettre la puce à l’oreille des observateurs en déclarant qu’ils saluaient « les informations selon lesquelles le gouvernement britannique est en passe de permettre à Huawei de participer au réseau 5G au Royaume-Uni. »

À l’époque, le ministère britannique voulait encore réaliser des études avant de confirmer officiellement la collaboration avec la firme chinoise qui se fera « en temps voulu ».

Mots-clés huawei