Le Salvadore a commencé à miner du Bitcoin avec un volcan

Nayib Bukele est visiblement une personnalité politique pas comme les autres. Fidèle à sa politique monétaire, le président salvadorien vient d’annoncer sur les réseaux sociaux l’ouverture dans son pays d’un centre de minage de Bitcoin alimenté par un Volcan.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons un rapide tour d’horizon de la relation entre ce pays, son président et le Bitcoin. Durant la campagne ayant conduit à son élection en 2019, Nayib Bukele a promis de « ne pas agir comme les autres ». Et au vu de l’évolution des choses, on peut dire qu’il a tenu sa promesse. Bien que ses décisions ne soient pas acceptées communément, comme celle relative à l’attribution d’un statut de monnaie légale au bitcoin, au même titre que le dollar, le jeune populiste peut compter sur le fait qu’il possède la majorité parlementaire auprès de l’Assemblée salvadorienne. Une loi prévoyant ce changement a ainsi été adoptée en juin. Elle est entrée en vigueur le 7 septembre dernier.

Un tas de pièces symbolisant des bitcoins
Crédits Pixabay

Comme si cela ne suffisait pas, le Salvador vient de concrétiser un projet d’une grande envergure autour du Bitcoin. En effet, le pays a annoncé l’ouverture d’un centre de minage alimenté par l’énergie d’un volcan.

Le projet en question porte le nom de « volcanode ».

Un procédé pas totalement nouveau

Quel est le premier pays à avoir adopté le bitcoin comme une monnaie légale ? Difficile de ne pas penser aux nations prospères d’Asie et du Moyen-Orient en répondant à cette question. Pourtant, le pays en question se trouve en Amérique latine et compte moins de 7 millions d’habitants. L’annonce de l’ouverture du centre de minage a été faite par le président salvadorien lui-même sur Twitter le 1er octobre dernier.

Dans le cadre du projet Volcanode, la puissance du volcan est donc utilisée pour réaliser les opérations de minage. Un concept que Nayib Bukele juge non dangereux pour l’environnement et abordable. À noter que l’Islande utilise déjà la même technique pour miner des cryptomonnaies. Elle consiste à exploiter l’énergie géothermique générée par un volcan pour la convertir en électricité.

Cap sur le Bitcoin

Même si son pays n’est pas le premier à avoir mis en œuvre ce concept de minage, Bukele a de quoi être fier. Le projet a effectivement été accueilli positivement par la presse internationale. Une presse qui a toujours été très critique envers le président salvadorien. En effet, dans ce pays, 50 % des citoyens ne peuvent même pas encore se payer un abonnement Internet.

De leur côté, les opposants au « président le plus cool du monde » (d’après lui) y voient une sorte de stratégie de diversion. Selon eux, il s’agit d’une manœuvre visant à en cacher d’autres. Il semblerait par exemple que Bukele ait l’intention de retoucher la constitution de 1992, notamment pour lui permettre de se représenter plusieurs fois en sa succession.

Mots-clés bitcoin