Le Samsung Galaxy S6 Edge est de passage chez Geekbench

Après avoir fait une rapide apparition chez AnTuTu la semaine dernière, ou celle d’avant, le Samsung Galaxy S6 Edge vient finalement de faire une entrée fracassante sur Geekbench. Merveilleux, d’autant que le service fait explicitement mention à son processeur et à la quantité de mémoire embarquée, confirmant par la même occasion toutes les rumeurs de ces dernières semaines. Envie d’en savoir plus ? Vous ne pouviez pas mieux tomber.

Comme à l’accoutumée, la prudence est évidemment de mise. Après tout, il peut très bien s’agir d’un simple prototype. Sachez tout de même que le test a été lancé le 17 février, à 9h23, et donc hier matin.

Benchmark Galaxy S6 Edge

Le Galaxy S6 Edge, posant négligemment sur la droite.

D’après Geekbench, donc, le Galaxy S6 Edge devrait être équipé d’un processeur Exynos 7420 composé de huit coeurs cadencés à 1,5 GHz, un processeur couplé à 2,698 Mo de mémoire vive. Qui devraient se transformer en 3 Go de RAM lorsque le téléphone arrivera dans le commerce.

Un Exynos 7420 pour le Samsung Galaxy S6 Edge ?

Difficile évidemment d’être surpris puisqu’il s’agit exactement de la même puce et de la même quantité de mémoire vive que celle du modèle original. En outre, AnTuTu en était arrivé exactement aux mêmes conclusions lui aussi. Selon toute vraisemblance, Samsung compte bien se passer des services de Qualcomm pour le prochain porte-étendard de sa flotte, et sa déclinaison.

Si vous ne les avez plus en tête, on peut aussi profiter de l’occasion pour rappeler brièvement les autres caractéristiques techniques du terminal.

D’après les derniers bruits de couloir en date, le Galaxy S6 Edge embarquerait un écran QHD de 5,1 pouces poursuivant sa course sur les deux côtés de l’appareil. Il aurait aussi droit à 32/64/128 Go d’espace de stockage suivant les versions, avec un capteur de 20 millions de pixels et une caméra frontale dotée d’une définition de 5 millions de pixels.

Au niveau de sa coque, on aurait aussi droit à du métal, et peut-être à du verre trempé. Le tout avec un lecteur d’empreintes digitales et un moniteur de fréquence cardiaque, bien entendu.