Le Samsung Galaxy S7 Active ne serait pas aussi étanche que prévu

Samsung a présenté un peu plus tôt dans l’année un nouveau téléphone censé résister aux chutes, à la poussière et à l’eau : le Galaxy S7 Active. Cette déclinaison n’a pas surpris grand monde, bien sûr, puisque le constructeur sud-coréen a pris l’habitude d’en lancer une tous les ans, ou presque. Toutefois, dans ce cas précis, tout ce n’est pas exactement passé comme prévu et le terminal n’a ainsi pas passé les tests de la Consumer Reports.

Ce nom n’évoque sans rien en vous et c’est assez logique car cette association est uniquement présente aux Etats-Unis. Elle a globalement les mêmes missions que l’UFC-Que Choisir et elle représente donc les intérêts des consommateurs.

Test Immersion Galaxy S7 Active

Le Galaxy S7 Active ne serait pas aussi résistant qu’on le pense finalement.

Il lui arrive fréquemment de mener des tests pour déterminer si les constructeurs et les fabricants respectent bien leurs promesses.

Le Galaxy S7 Active est certifié IP68, du moins sur le papier

Comme chacun le sait, le Galaxy S7 Active est certifié IP68, entre autres choses. Si l’on s’en réfère à Wikipédia, alors cela signifie qu’il est protégé à la fois contre les poussières et contre les immersions dans l’eau douce. Il est ainsi censé pouvoir tenir une demie heure dans l’eau, à plus d’un mètre de profondeur.

La Consumer Reports a décidé de mener différents tests pour s’assurer de la chose. L’association a donc plongé un Galaxy S7 Active pendant une demie heure dans un bassin assez particulier, un bassin dont la pressurisation était équivalente à celle que l’on trouve à 1,5 mètre de profondeur.

Sur le papier, le terminal aurait du s’en sortir sans la moindre égratignure mais cela n’a malheureusement pas été le cas. Du tout.

Passé le délai imparti, l’association l’a en effet retiré du bassin et elle a constaté qu’il ne répondait plus à la moindre sollicitation. Pire, son écran affichait simplement une succession de lignes vertes et des bulles s’étaient même formées au niveau des objectifs des caméras situées à l’avant et à l’arrière de l’appareil.

Des modèles défectueux selon Samsung

La Consumer Reports a tout de suite pensé que le problème venait du modèle et elle s’est donc procurée un autre Galaxy S7 Active. Le terminal a subi exactement le même test et… il a de nouveau échoué. Si l’écran répondait un peu mieux que celui de son prédécesseur en sortant du bassin, le téléphone était tout de même HS et l’association a même trouvé de l’eau dans l’emplacement dédié à la carte SIM.

Samsung, de son côté, ne comprend pas ce qui a pu se produire. La firme pense ainsi que les deux modèles étaient défectueux. Une chose est sûre en tout cas, à 800 $ le terminal, le constructeur n’a pas vraiment droit à l’erreur et il va sans doute falloir qu’il mène des tests complémentaires pour s’assurer de la résistance du téléphone à l’eau.

Et on termine avec la vidéo tournée par l’association.