Le Samsung Galaxy S8 a l’air de bien se vendre

Le Samsung Galaxy S8 n’est pas encore disponible sur le marché, mais il a l’air de se vendre comme des petits pains. C’est en tout cas ce que révèlent les premiers chiffres révélés par Chosun. D’après les sources de nos confrères, le constructeur coréen aurait en effet enregistré un peu plus de 550 000 précommandes en l’espace de quelques jours.

Fidèle à ses habitudes, Samsung a en effet décidé de proposer à ses plus fidèles clients de précommander le Galaxy S8 et le Galaxy S8+ avec quelques semaines d’avance.

Galaxy S8

Les ventes ont ainsi démarré le 7 avril dans plusieurs pays et notamment en Corée, aux États-Unis et au Canada.

Le Galaxy S8 et le Galaxy S8+ se vendent bien, merci pour eux

Chosun a donc contacté ses sources pour tenter d’en apprendre un peu plus sur les ventes enregistrées par la marque. L’opération a été un succès. D’après ces sources, les nouveaux flagships du constructeur se vendraient ainsi comme des petits pains.

Samsung avait initialement prévu d’atteindre les 400 000 précommandes avec le lancement de ses nouveaux appareils haut de gamme, mais l’entreprise aurait dépassé le seuil des 550 000 commandes durant les deux premiers jours de leur mise en vente. Elle aurait donc battu tous ses précédents records.

Histoire de mettre ce chiffre en perspective, il faut en effet rappeler que le Galaxy Note 7 avait enregistré 200 000 précommandes à la même période. Le Galaxy S8 et le Galaxy S8+ doublent donc la mise et c’est d’autant plus impressionnant que les précommandes continueront jusqu’au 17 avril.

550 000 précommandes en quelques jours

Samsung n’a pas directement commenté ces informations, mais la marque a tout de même indiqué avoir enregistré des précommandes records depuis la semaine dernière. En outre, d’après l’entreprise, le Galaxy S8+ serait le modèle le plus populaire aux États-Unis, en version noire. Le modèle gris arriverait en seconde position.

En soi, ce succès n’a rien de surprenant. La disparition du Galaxy Note 7 a créé un véritable vide sur le marché et il était finalement logique que le Galaxy S8 et le Galaxy S8+ en profitent. Surtout ce dernier, par ailleurs.

En outre, il ne faut pas perdre de vue le fait que ces deux nouveaux appareils ont droit à ce qui se fait de mieux sur le marché, et notamment à des puces haut de gamme. Pour le reste, cette histoire prouve finalement que le capital confiance de l’entreprise coréenne n’a pas trop souffert des problèmes rencontrés avec sa dernière phablette.