Le sarcophage de granit noir a été ouvert

L’Égypte applique une politique de conservation assez stricte. Lorsque le propriétaire d’un terrain souhaite procéder à des travaux d’aménagement, il doit impérativement commencer par faire appel aux experts du service d’archéologie de sa commune pour vérifier que le terrain en question n’abrite pas d’anciens artefacts. La semaine dernière, des archéologues ont ainsi découvert un sarcophage de granit noir dans une banlieue de la ville d’Alexandrie.

Le sarcophage en question se trouvait dans une tombe de cinq mètres de profondeur environ, et plus précisément dans le quartier de Sidi Gaber.

Sarcophage

Mais si cet artefact s’est retrouvé sous les feux des projecteurs, c’est surtout en raison de son aspect et de ses dimensions.

Le mystérieux sarcophage a été ouvert

Totalement noir, le sarcophage avait en effet pour principale particularité de mesurer pas moins de 265 centimètres de long, 185 centimètres de haut et 165 centimètres de large. Le tout pour un poids de 30 tonnes.

Plus tôt dans la semaine, l’équipe en charge de la découverte a annoncé son intention de procéder à l’ouverture du sarcophage. Ayman Ashmawy, un des archéologues en charge du projet avait d’ailleurs eu l’occasion d’évoquer le défi que représentait une telle opération compte tenu des dimensions de l’artefact et de son poids.

L’ouverture du sarcophage a eu lieu hier et on ne peut pas dire que le bilan soit très positif.

Trois corps fortement détériorés à l’intérieur

Si les archéologues s’attendaient à tomber sur la dépouille d’un haut dignitaire de l’époque, ils se sont finalement retrouvés face à trois momies en très mauvais état de conservation.

De l’eau provenant des égouts a en effet réussi à s’infiltrer à l’intérieur de l’artefact en passant par une fine fissure, enclenchant par la même occasion le processus de pourrissement des corps. Il ne restait donc qu’un tas d’os à l’intérieur du sarcophage.

Il s’agit bien entendu d’une véritable déception pour les archéologues. Certains d’entre eux espéraient en effet découvrir les restes d’Alexandre dans ce somptueux sarcophages. Une hypothèse qui avait cependant été balayée du plat de la main par le ministère égyptien des antiquités un peu plus tôt dans la semaine.

Sarcophage ouvert

Crédits Mohamed Abd El Ghany

Mots-clés archéologie