Le Sexe pour les Nuls accusé de justifier le viol conjugal

Le célèbre guide, “Le Sexe pour Les Nuls”, s’est fixé pour objectif d’aider les couples à parfaire leurs expériences sexuelles en leur prodiguant des conseils pratiques basés sur des situations réelles. Mais si jusque là tout allait bien, le guide se retrouve aujourd’hui au cœur d’une polémique. En effet, certains l’accusent d’encourager le viol conjugal.

L’un des livres du fameux guide sexuel à la couverture jaune n’est pas très bien passé auprès de certains internautes qui l’accusent de faire la promotion du viol conjugal.

Facepalm

Une polémique autour de l’interprétation des tenues de la femme

Car il faut dire en effet que le viol conjugal est un crime reconnu par la loi depuis 1992. Il est défini comme le fait d’obliger son ou sa partenaire à avoir des rapports sexuels, en ignorant notamment son refus. Cela pouvant se faire par un harcèlement moral en insistant sans cesse jusqu’à ce que l’autre cède. Et bien, c’est cela que “Le Sexe pour Les Nuls” est accusé de promouvoir. Tout commence avec le passage suivant dans le guide :

Vous madame, n’avez pas omis d’emporter la robe qui vous sied si bien et qu’il adore. Vous avez envie d’être jolie et de plaire. Et ça marche très bien, lors du dîner vous êtes très en beauté et votre partenaire est tout émoustillé.”

Le guide poursuit en reprochant aux femmes de ne pas être – parfois – suffisamment claires dans leur attitude et leur intention. Quoi qu’il en soit, le passage a été relayé sur les réseaux sociaux et certains internautes affirment avoir été choqués par ce passage qui selon eux assimile la robe de la femme à une invitation au sexe.

Le deuxième passage qui pose problème

Dans le second passage qui met définitivement “Le Sexe pour Les Nuls” au centre de la polémique, les auteurs reprochent en quelque sorte aux femmes de parfois chauffer les hommes et de refuser ensuite leurs avances :

De retour à l’hôtel, alors que vous vous déshabillez, vous repoussez ses avances parce que vous vous rendez compte que vous êtes fatiguée et que ça peut tout aussi bien attendre demain ! Il y a fort à parier qu’il ne va pas apprécier un tel refus après que vous l’ayez chauffé à blanc. Si le lendemain, il fait ostensiblement la tête et repousse vos avances, ça n’aura rien de surprenant.”

Pour les détracteurs du guide sexuel, ce passage et le précédent encouragent clairement le viol conjugal.