Le signal extraterrestre repéré dans notre galaxie se répète

Le mois dernier, une équipe de chercheurs a annoncé l’enregistrement d’un sursaut radio rapide (fast radio burst, FRB) provenant de notre propre galaxie. Un nouveau rapport affirme maintenant que ce signal se répète.

Les astronomes ont commencé à s’intéresser aux sursauts radio rapides depuis le début du troisième millénaire. Ces phénomènes éveillent la curiosité des scientifiques depuis la découverte en 2007 d’un premier signal dans des données enregistrées six ans plus tôt, en 2001. Les astronomes ont repéré des dizaines de ces sursauts au cours des cinq dernières années.

Crédits Wikilmages – Pixabay.com

Il faut savoir que les FRB proviennent souvent de sources dans d’autres parties lointaines de l’univers. Grâce à leur densité d’énergie très élevée, ils sont en mesure de parcourir toute une galaxie. Malheureusement, les signaux ne durent généralement que quelques millisecondes et se produisent de façon brusque.

Récemment, une équipe de scientifiques ont réussi à capter de nouveaux signaux provenant d’une source qui avait été identifiée pour la première fois en avril, suggérant que ces sursauts Lorimer se répètent.

Des études approfondies sur SGR 1935 + 2154

En fait, le premier exemple récurrent de FRB, connu sous le nom de FRB 121102, a été découvert en 2014 par l’astrophysicienne américaine Laura Spitler. Depuis cette trouvaille, des équipes du monde entier ont commencé à identifier d’autres signaux qui se répètent. Sauf que les sursauts enregistrés jusqu’ici proviennent tous de sources assez lointaines.

L’enregistrement de sursauts radios rapides en provenance d’un magnétar appelé SGR 1935 + 2154, situé dans la Voie lactée, le 28 avril dernier constituait une avancée tout aussi importante dans l’étude de ces phénomènes. Les magnétars sont une sous-classe d’étoiles à neutrons dotée d’un champ magnétique dépassant généralement les 10 gigateslas. À titre de comparaison, le champ magnétique naturel de la Terre est d’environ 50 microteslas.

Lorsque SGR 1935 + 2154 s’est réveillé en octobre dernier, les scientifiques ont enregistré trois sursauts en une période de trois secondes. Grâce aux données recueillies par le radiotélescope CHIME (Colombie-Britannique, Canada), ils ont détecté un FRB provenant de cette même partie de l’espace.

Un FRB répéteur

Bien que ce signal ait été beaucoup plus faible que les FRB extragalactiques précédents, il a reçu un nom officiel : FRB 200428. En mai 2020, l’observatoire radioastronomique de Westerbork (Pays-Bas) avait déjà capté deux signaux provenant de FRB 200428 et le radiotélescope sphérique de cinq cents mètres d’ouverture (FAST) en Chine en avait détecté un encore plus faible le même mois.

Pour les astronomes, ces évènements confirment que FRB 200428 est un FRB répéteur. Il s’agit donc du premier objet de notre galaxie à recevoir ce statut.

Mots-clés frb