Le Snapdragon 8180, une puce taillée pour titiller Intel ?

Qualcomm a les dents longues. Après avoir poussé en avant ses pions sur le marché PC, au travers notamment des Snapdragon 835 et, plus récemment, 850 (une variante du Snapdragon 845 pensée tout spécialement pour propulser des machines sous Windows 10), le fondeur américain planche depuis quelques mois déjà sur un nouveau processeur capable de rivaliser tant avec les CPUs haut de gamme d’Intel, qu’avec la récente puce A12 Bionic d’Apple. C’est en tout cas ce que l’on apprend conjointement de BGR et du site allemand WinFuture, visiblement bien informé sur les plans de Qualcomm pour 2019.

Pour ce faire, la firme mise donc un processeur pour les gouverner tous, le Snapdragon 8180 (qui répondait jusqu’à présent au nom de Snapdradgon 1000). D’après les informations glanées par le site teuton, ladite puce est gravée en 7 nm et serait actuellement en test chez Qualcomm pour un lancement en toute fin d’année 2018 (le mois de décembre est évoqué).

Le Snapdragon 8180, un processeur pour PC actuellement en développement chez le géant américain Qualcomm, pourrait égaler les processeurs les plus véloces d’Intel si l’on en croit le site allemand WinFuture.

À la lumière de ces révélations, la situation d’Intel semble de plus en plus délicate sur le marché du processeur grand public. Autrefois toute puissante, la firme de Santa Clara doit désormais composer avec une concurrence qui lui colle aux baskets. Car pendant que Qualcomm peaufine son Snapdragon 8180 dans un secret maintenant tout relatif, AMD s’apprête à annoncer ses propres processeurs 7 nm gravés par le Taïwanais TSMC (rendez-vous serait fixé pour le CES 2019, en janvier). Rappelons que de son côté, Intel reportait récemment la production de masse de ses puces 10 nm à une date inconnue en 2019. Autant dire que ce roman-feuilleton risque d’être très intéressant à suivre dans les prochains mois.

Le Snapdragon 8180 : une puce de compétition dotée de 8,5 milliards de transistors

D’un point de vue strictement technique, WinFuture nous apprend que le Snapdragon 8180 profiterait de 8,5 milliards de transistors (à titre de comparaison Apple en totalise “seulement” 6,9 milliards sur son A12 Bionic) pour un TDP total de 15 watts. Le SoC serait en outre articulé autour de 8 cores, cadencés entre 1.8Ghz et 3.0 Ghz. Il embarquerait également, un circuit graphique flambant neuf (Adreno 680), un NPU (Neural Processing Unit) “NPU-130”, ainsi qu’un support pour de la mémoire LPDDR4X. Plus rapide, elle donnera un coup de fouet supplémentaire aux performances des machines qui profiteront du Snapdragon 8180.

À ce propos, toujours selon WinFuture, c’est un laptop de chez Asus qui serait le premier à être propulsé par la nouvelle puce de Qualcomm. Répondant au nom de code “Primus”, ce terminal ne devrait toutefois pas voir le jour avant 2019.