Le Snapdragon 845 devrait avoir droit au Cortex-A75

Le Snapdragon 845 ne sera sans doute pas présenté avant la fin de l’année, mais certains de nos confrères ont réussi à mettre la main sur pas mal d’infos techniques le concernant. D’après eux, il risque de faire de l’ombre au vénérable Snapdragon 835. Ils parlent en effet d’un écart de puissance conséquent entre les deux puces.

Bien sûr, ces informations n’ont pas encore été confirmées par une source officielle et il conviendra donc de les prendre avec la plus élémentaire des prudences. D’autant que nous parlons ici d’une puce dont le développement n’est pas encore totalement achevé.

ARM : image 1

Beaucoup de choses peuvent donc changer d’ici sa présentation officielle.

Le Snapdragon 845 risque d’avoir du répondant

Selon MyDrivers, le Snapdragon 845 sera ainsi la prochaine puce haut de gamme de Qualcomm et il ira visiblement bien plus loin que le modèle actuel sur le terrain de la performance.

Pour commencer, la puce devrait être gravée en 10 nm. Certaines sources évoquent une gravure en 7 nm, mais toutes les informations ne vont pas dans la même direction malheureusement.

Ensuite, le Snapdragon 845 risque de profiter des derniers cœurs développés par ARM. Il serait en effet question de plusieurs Cortex-A75 et de plusieurs Cortex-A55 avec une architecture de type big.LITTLE à la clé. Les premiers s’activeraient donc uniquement pour les tâches les plus gourmandes et les seconds se chargeraient pour leur part de tous les calculs les plus basiques.

Si l’on en croit les premiers benchmarks, alors le Cortex-A75 devrait profiter d’une avancée significative en termes de performances brutes. Il serait en effet 20 % plus puissant que le Cortex-A73. Le gain passerait à 40 % en le comparant au Cortex-A72.

Du Cortex A-75 d’un côté, et du Cortex-A55 de l’autre

La consommation énergétique resterait inchangée en revanche. Du moins pour la partie CPU.

Le Cortex-A75 a une autre particularité intéressante. Il sera capable d’atteindre une fréquence d’horloge maximale de 3 GHz, soit une augmentation de 200 MHz par rapport aux 2,8 GHZ du Cortex-A73.

Si les Cortex-A55 seront inévitablement moins puissants, ils devraient aussi se montrer moins gourmands en énergie. Toujours d’après les benchmarks réalisés par ARM, ces cœurs consommeraient 15 % d’énergie en moins par rapport aux Cortex-A53, avec des performances deux fois plus importantes. Sur le plan structurel, il aurait aussi un autre avantage : il serait tout à fait possible de l’intégrer à un cluster composé de huit cœurs différents, contre seulement quatre pour la génération précédente.

Les fondeurs risquent donc de s’en donner à cœur joie.

Bref, si le Snapdragon 845 risque d’être un SoC vraiment redoutable s’il a réellement droit à ces puces. Ceci étant, il faudra se montrer patient pour savoir ce qu’il vaut sur le terrain. Selon toute logique, le Galaxy S9 devrait en effet être le premier téléphone à profiter de ses services et il ne sortira pas avant le mois de février ou mars prochain.

ARM : image 2 ARM : image 3 ARM : image 4 ARM : image 5 ARM : image 6 ARM : image 7