Le Soleil serait-il sur le point de se réveiller ?

Les scientifiques ont récemment observé une puissante éruption solaire. Cela pourrait être le début d’une phase active, après plusieurs années de calme. Initialement, l’agence spatiale américaine a détecté une lueur sur la surface solaire. Il s’agit d’éclairs accompagnés d’éjections de plasma chaud.

En temps normal, ces éruptions apparaissent dans la partie où se trouvent les taches sombres.

Un coucher de soleil sur l'horizon

Photo de Anthony Salerno – Unsplash

Le soleil connaît des cycles qui durent onze ans et qui sont chronométrés par le nombre de taches visibles à la surface. Quand il est relativement immaculé, il est considéré comme étant en hibernation. Le dernier cycle a commencé en 2008 et a produit une tempête solaire majeure en 2012.

Ces tempêtes provoquent également des aurores extrêmement brillantes et vives appelées connues sous le nom d’aurores boréales et australes. Ces phénomènes se caractérisent par une surabondance de particules chargées provenant du Soleil illuminant le ciel.

Les éruptions pourraient brouiller les satellites

En général, ces éruptions et éjections extrêmement puissantes émettent des rayons X et UV. Elles peuvent brouiller les systèmes des satellites et provoquer des pannes d’énergie sur Terre. Elles seraient notamment la cause de la panne de courant au Québec, en mars 1989, qui avait laissé des millions de personnes sans électricité.

Heureusement, la Terre est sortie indemne de la tempête solaire de 2012. Néanmoins, cet incident naturel est un avertissement de ce qui pourrait arriver durant le prochain cycle solaire dans lequel nous entrons. Deux pics d’activité du Soleil ont déjà été enregistrés auparavant. Ces derniers sont apparus en 2011 et en 2014.

Le Soleil a hiberné pendant plusieurs années, mais il s’est réveillé et a commencé à expulser des particules et des radiations nocives. L’éruption M dirigée vers notre planète, le 29 mai, ne représentait pas réellement une menace. Elle est classée comme de taille moyenne. Seules les éruptions X sont très intenses. Pourtant, cela fait environ deux ans et demi que l’on n’en a pas détecté.

À lire aussi : Et si le Soleil nous permettait de trouver une vie extraterrestre ?

La probabilité d’une éruption catastrophique serait assez faible

La première moitié de 2020 a clairement été marquée par le chaos et l’incertitude, notamment liés à la pandémie du Covid-19. À cela s’ajoute un Soleil menaçant qui pourrait cracher des éruptions X sur la Terre.

Néanmoins, ce risque ne devrait pas nous empêcher de dormir. La possibilité qu’une tempête solaire catastrophique s’abatte sur la Terre au cours de la prochaine décennie reste relativement faible, allant de 1 à 10 %.

Au moins, nous pourrons profiter des impressionnantes aurores boréales ou australes, grâce à un soleil vif.

À lire aussi : Parker Probe a enregistré les murmures du Soleil

Mots-clés étoiles