Le spatulaire chinois fait maintenant partie de la liste des animaux éteints

Hui Zhang de l’Academy of Fishery Sciences de Wuhan, en Chine et plusieurs scientifiques ont écrit dans un nouvel article que le spatulaire chinois, connu sous le nom scientifique Psephurus gladius, est actuellement éteint. Selon leurs estimations, l’espèce aurait disparu entre les années 2005 et 2010.

Le spatulaire chinois était auparavant une espèce commune dans le fleuve Yangtze en Chine. Avec la surpêche et la fragmentation de son habitat naturel, l’espèce s’est peu à peu raréfiée jusqu’à disparaître totalement.

Crédits Pixabay

Actuellement, aucun individu n’existe en captivité et aucun tissu vivant de l’espèce n’a été conservé pour permettre une éventuelle résurrection.

« Le poisson devrait être considéré comme éteint, et ce, selon les critères de la liste rouge de l’IUCN » ont écrit les scientifiques dans un article publié dans le numéro de mars 2020 du journal Science of the Total Environment.

Une conséquence des activités humaines

Le spatulaire chinois était un poisson d’eau douce très impressionnant tant par sa taille, qui peut atteindre les 7 mètres, que par la présence d’un gros museau saillant. Appelé également poisson éléphant ou « xiang yu » en mandarin, il fait partie des plus grands poissons d’eau douce connus dans le monde.

Selon Zhang, dans les années 70, les spatulaires étaient régulièrement pêchés dans le Yangtze. Plus tard, le barrage de Gezhouba a été construit et a divisé la population du spatulaire chinois en deux. Le barrage empêchait également la population qui se trouvait en aval de nager en amont pour se reproduire. En 1989, l’espèce a été classée parmi les espèces les plus menacées de Chine mais cela n’a pas freiné son déclin. C’est en 2003 qu’un spatulaire chinois a été aperçu pour la dernière fois.

En 2017 et en 2018, Zhang et son équipe ont effectué des recherches  dans le Yangtze ainsi qu’au niveau de ses affluents et lacs pour inventorier les espèces vivant dans ces cours d’eau. Ils ont également fait des enquêtes auprès des marchands de poissons locaux pour trouver des preuves de la présence ou non des spatulaires dans la région. À l’issue de leur étude, 332 espèces de poissons ont été recensées mais aucun spatulaire chinois n’a été enregistré.

Des mesures à prendre pour le futur

Dans leur article, les scientifiques ont déclaré que la perte du spatulaire chinois est une leçon qui devrait être considérée pour la conservation des espèces menacées du Yangtze.

Selon le rapport, des relevés fréquents au niveau du bassin hydrographique devraient être effectués pour le suivi des espèces en difficulté, la dernière étude sur les poissons du Yangtze et de ses affluents avant celle de 2017 ayant été menée en 1975.

Les chercheurs suggèrent également que les efforts de sauvetage se fassent le plus tôt et le plus rapidement possible. Pour le cas du spatulaire chinois, les projets de conservation de l’espèce n’ont débuté qu’en 2006 alors que celle-ci était déjà éteinte.

Pour les chercheurs, afin de sauver la biodiversité du fleuve, il est important de prioriser la survie des espèces dès maintenant, avant qu’elles ne franchissent le « point de non-retour ».

Mots-clés animaux