Le squelette d’un dinosaure adjugé à 1,128 millions d’euros

Samedi dernier, le fossile d’un dinosaure a été vendu aux enchères à Lyon, dans l’ancienne gare des Brotteaux. La vente a été organisée par la maison Auguttes. Le spécimen provient de Formation Morrisson, aux États-Unis. C’est la deuxième fois que le squelette d’un grand reptile carnivore est commercialisé en Europe. Il a rapporté 1,128 millions d’euros au vendeur.

Le Paléospace de Villers-sur-Mer normand a été parmi ceux qui l’ont convoité. Finalement, c’est un français qui l’a acquis par téléphone. Le squelette de la bête qui mesure 7,50 mètres de long pour 2,5 mètres de haut a été baptisé Kan. Il s’agit des restes d’un dinosaure carnivore, un des plus grands prédateurs du Jurassique : un allosaure âgé de 150 millions d’années.

Kan

Un squelette de dinosaure a été vendu à Lyon la semaine dernière.

Ce fossile est d’une espèce très rare. Il est d’ailleurs surprenant que 75% de son squelette ait été conservé.

Kan a été découvert en 2013

En 2013, Kan a été découvert par une équipe de paléontologues en Amérique, dans l’État du Wyoming. C’est surtout le caractère rarissime des fossiles de dinosaures carnivores par rapport aux herbivores qui fait l’exception de cette vente. L’extinction de l’espèce est estimée à 135 millions d’années. Sa particularité consiste en ce que son crâne est le mieux préservé de toute son armature osseuse.

Il y a deux ans, en novembre 2014, l’ossature quasi complète d’un mammouth surnommé Monty a aussi été proposée à la vente. Elle a été achetée au Royaume-Uni par un collectionneur privé à un prix de 189 000 livres, soit 239 000 euros. Cette espèce a disparu il y a environ 10 000 ans.

Dans le même registre, en 2010, le reste d’une autre espèce de dinosaure du même genre a été adjugé à 1,3 million d’euros. La vente a été remportée par un collectionneur privé, à Paris.

Une exposition ouverte au public est prévue pour l’été

L’acheteur du squelette compte le conserver en France pour le moment et il a l’intention de l’exposer sur un site ouvert au grand public. Toutefois, il s’est abstenu de divulguer la moindre information sur le lieu de l’exposition.

Cette énième acquisition montre en tout cas une fois de plus que les Français apprécient ce type d’articles.

Mots-clés dinosauresinsolite