Le studio Virtuos dit pouvoir adapter n’importe quel titre PS4/Xbox One sur Switch

Le studio Virtuos basé à Shanghai et à qui l’on doit déjà quantité de portages affirme être en mesure d’adapter n’importe quel titre issu de la PS4 ou de la Xbox One sur Switch. Son dernier exploit en date : avoir réussi à porter XCOM 2 sur la console de Nintendo en dix mois.

L’une des premières fois où l’on a pu entendre parler de Virtuos a été à l’occasion de la sortie de Final Fantasy X/X-2 Remaster. Ce studio basé à Shanghai n’en était toutefois pas à son premier coup du genre, et ces derniers temps, il s’est montré particulièrement actif sur Switch.

Crédits Pixabay

C’est ainsi à Virtuos que l’on doit notamment les portages Switch de Final Fantasy XII: The Zodiac Age, L.A. Noire et Dark Souls: Remastered. Et si la machine accueillera prochainement The Outer Worlds, BioShock: The Collection et XCOM 2 Collection, ce sera également grâce au savoir-faire de ce studio.

À lire aussi : Non, Bayonnetta 3 Switch n’a pas été annulé

10 mois ont été nécessaires à Virtuos pour porter XCOM 2 sur Switch

Auprès de Nintendo Life, le producteur principal Zhang Chengwei a expliqué le processus de portage de XCOM 2, qui n’était pas gagné d’avance et qui s’est finalement retrouvé bouclé en dix mois :

“Dans ce cas, notre travail consistait à porter le jeu complet XCOM 2 sur Switch. Cela signifiait le jeu de base, le DLC et l’extension War of the Chosen.

Nous avons ensuite développé une bibliothèque de rendu polyvalente et intelligente qui permet de rendre XCOM 2 directement sur Switch sans changer le module de rendu original de l’Unreal Engine 3. Et bien sûr, il y a eu aussi un certain nombre de tests d’assurance qualité qui ont été nécessaires.

Mais la chose la plus importante est sans doute tout le travail effectué pour optimiser le jeu afin qu’il puisse tourner sans problème sur Switch. Prenez la capacité de mémoire, par exemple. Le jeu XCOM2 sur PC utilise plus de 7 Go de mémoire, alors que la mémoire utilisée par la Switch n’est que de 4 Go (seuls 3,2 Go sont délégués au jeu lui-même). Cela demande une réelle compétence de la part de notre équipe pour réadapter le jeu afin que vous conserviez l’expérience XCOM 2 en utilisant la moitié de la mémoire.”

Interrogé sur la capacité du studio à faire des merveilles au niveau portages et sur l’éventualité d’un projet qui ne pourrait pas être réalisé sur Switch, Virtuos a visiblement répondu avec un sourire en coin et un éclair dans le regard  :

“Lorsque nous discutons d’un projet Switch avec nos partenaires, la première étape est de savoir quelles sont leurs attentes par rapport au jeu. Comment envisagent-ils le produit fini ? Il ne s’agit pas seulement de délais ou de budgets, mais plutôt d’obtenir la qualité de jeu qu’ils souhaitent pour le jeu qu’ils connaissent et aiment. Nous commençons donc par leur faire découvrir tous les aspects qu’ils doivent prendre en compte pour un grand jeu [sur] Switch. Comment tirent-ils le meilleur parti des fonctionnalités de Switch ?

À lire aussi : Nintendo part en guerre contre les hackers de la Switch

L’étape suivante est ce que nous appelons la création de la ‘Solution Virtuos’. Nous proposons les meilleures solutions pour utiliser pleinement les meilleures fonctionnalités de la Switch et faire réellement briller le jeu, pas seulement comme un jeu, mais spécifiquement comme un jeu Switch. Sur la base de notre travail sur Starlink: Battle for Atlas, Dark Souls: Remastered, The Outer Worlds et le prochain XCOM 2, nous ne doutons plus que la Switch puisse accueillir des jeux de n’importe quelle console de la génération actuelle (PS4/XB1).”

Désormais, à chaque fois qu’un éditeur répondra “non” à la question de savoir si son jeu paraîtra sur Switch, qu’il s’attende à ce qu’on lui rétorque “Connaissez-vous Virtuos ?”.

Mots-clés switch