Le système de reconnaissance faciale chinois mis à jour pour prendre en compte les masques respiratoires

Avec l’épidémie de coronavirus qui fait rage en Chine, la population essaie tant bien que mal de se protéger. Le port d’un masque respiratoire est ainsi devenu une habitude que presque tout le monde a adoptée. Face à cette situation, certaines compagnies technologiques chinoises spécialistes de la reconnaissance faciale ont adapté leur technologie pour pouvoir identifier les gens sans que ceux-ci n’enlèvent leur masque.

Ce n’est pas la première fois que les Chinois, mais aussi d’autres peuples d’Asie, se mettent à porter des masques lorsqu’il y a une maladie qui se propage. Presque tout le monde a encore des souvenirs concernant l’épidémie de SRAS qui a eu lieu de 2002 à 2003. Actuellement, avec l’évolution de la technologie, la reconnaissance faciale est beaucoup plus utilisée qu’il y a vingt ans. Beaucoup d’entreprises, ainsi que le gouvernement, l’utilisent comme moyen de surveillance ou pour valider des transactions.

Crédits Pixabay

Les annonces des compagnies technologiques par rapport à la possibilité d’identifier quelqu’un sans ôter le masque semblent ainsi être une conséquence logique de ce qu’il se passe en ce moment dans le pays.

Participer à la lutte contre la propagation du virus

SenseTime fait partie des entreprises travaillant dans la technologie de la reconnaissance faciale. Selon la startup, à part le fait de permettre l’identification malgré les masques, elle va aussi développer un produit qui sera équipé de caméras thermiques pour détecter les personnes avec une température élevée. Aussi, le produit pourra également repérer ceux qui ne portent pas de masque dans les lieux publics.

En ce qui concerne l’accès au niveau des bâtiments, d’après SenseTime, son logiciel est capable d’identifier les personnes avec une haute précision malgré le masque. Dans le cas où il y aurait quelqu’un avec le visage nu, le système lui demandera de mettre un masque avant d’autoriser l’accès.

D’après les explications données par la société, avec le masque en place, le système va lire les caractéristiques des parties du visage qui ne sont pas cachées comme les yeux, les sourcils, ou encore l’arête du nez.

Une augmentation du niveau de surveillance ?

Bien que la capacité d’une IA à identifier quelqu’un qui porte un masque représente une avancée du point de vue technologique, ce système peut quand même avoir quelques points négatifs. Beaucoup de personnes pensent en effet que les autorités profitent de la situation pour renforcer la surveillance au sein de la population.

D’après un utilisateur de la plateforme Weibo, tous les jours, il y a des entreprises technologiques chinoises qui présentent un nouveau système de surveillance avec toutes sortes de combinaisons comme la reconnaissance faciale combinée à des métadonnées. Cela montre selon lui que la technologie s’incruste de plus en plus dans la vie des citoyens en utilisant des excuses telles que le coronavirus.

La Chine fait partie des premiers pays en termes de surveillance ou encore de reconnaissance faciale. Cela pourrait beaucoup aider dans la lutte contre la propagation du Covid-19, mais on se demande ce qu’il se passera lorsque l’épidémie sera terminée.