Le transfert d’argent P2P dans Messenger sera supprimé au Royaume-Uni et en France

Facebook Messenger propose depuis quelques années un service de paiement entre particuliers. Fonctionnant au Royaume-Uni, en France et aux États-Unis, le service en question sera fermé pour les deux pays européens.

Ayant obtenu sa licence vers la fin de l’année 2016, Facebook a développé les paiements P2P en Europe pour les utilisateurs de plus de 18 ans. Le service a commencé à être opérationnel en novembre 2017.

Bien que la plateforme ait envisagé depuis longtemps un élargissement vers un service de paiements global, le projet P2P ne semble pas être un réel succès. Le service s’est en effet limité à seulement quelques marchés pour le Vieux Continent et ne s’est jamais développé dans aucun autre pays.

La fermeture du service de paiement P2P au Royaume-Uni et en France est donc revue pour le 15 juin 2019.

Comment utilisait-on le paiement P2P dans Messenger ?

Le service de paiement P2P permettait un transfert d’argent entre les utilisateurs de Messenger dans les pays où il est accessible. Il a été conçu en prenant pour cible les marchés en développement où les coûts de transfert de fonds étaient particulièrement élevés et où le nombre de personnes ayant un compte en banque est assez faible.

Le P2P dans Messenger facilitait ainsi les transferts d’argent que ce soit pour l’acquisition de biens, pour payer des services ou simplement pour aider des proches.

Dans les pays où le service était accessible, il faisait partie des concurrents de PayPal et d’autres moyens de transfert et d’envoi de fonds. Il présentait cependant certains inconvénients comme le fait que l’on ne pouvait opérer sur le plan international.

Pourquoi Facebook a-t-il décidé de mettre fin au service ?

Le service P2P n’a généré qu’un maigre revenu pour Facebook. Si pour les publicités, la société a obtenu 16,64 milliards de dollars au cours du trimestre, le P2P n’a généré que 274 millions de dollars, dont 64 millions seulement pour l’Europe. Même si la société n’a encore rien déclaré sur la raison de sa décision de fermer le service au Royaume-Uni et en France, la présence d’une multitude de services de transfert d’argent en Europe pourrait en constituer une cause.

Une nouvelle directive appelée « Authentification forte du client » concernant le transfert de fonds sera aussi mise en place en Europe à partir du 14 septembre 2019. Elle consiste à vérifier l’identité de l’utilisateur lors de ses transactions en ligne, ce qui ne sera pas forcément en faveur du P2P. D’autre part, il semblerait que Facebook travaille actuellement sur un projet de cryptomonnaie qui pourrait constituer plus tard, son principal moyen de paiement P2P.