Les mauvaises décisions d’Apple seraient également responsables de sa chute selon Walt Mossberg. L’analyste cite l’abandon du MacBook Pro puis son retour à un prix tellement élevé que ce dernier a beaucoup plus fait parler que l’ordinateur lui-même.

Mais la plus grosse déconvenue vient du côté de l’iPhone, dont les ventes ne font que baisser et la finesse “forcée” poussant à abandonner de nombreux ports. Sur le marché de la téléphonie, Apple est désormais dépassé par Huawei en termes de ventes, l’obligeant à ne parler que des bénéfices plutôt que le nombre de smartphones écoulés.

Bien évidemment, cette analyse ne concerne que Walt Mossberg et certains y trouveront sans doute à redire pour prendre la défense de Tim Cook.