Le UberEats du cannabis arrive sur l’App Store

Se faire livrer chez soi, une pratique démocratisée avec des services comme UberEats, Deliveroo, Freetchi etc. Eaze s’inspire de la formule mais dans un domaine inédit puisque proposant la livraison… de cannabis. Si en France, cette drogue douce est illégale, ce n’est pas le cas dans de nombreux pays dont les Etats-Unis (du moins pour certains Etats). Une aubaine pour cette entreprise se lançant sur iOS peu de temps après le changement de politique de l’App Store. Apple autorise désormais les applications vendant du cannabis via des dispensaires légaux. Il ne s’agit donc pas de trafic : tout est parfaitement légal et contrôlé !

Ce qui est peu étonnant lorsque l’on qu’Apple contrôle drastiquement toutes les applications proposées dans l’unique boutique en ligne d’iOS.

Une fleur de cannabis
Crédits Pixabay

C’est le 7 juin dernier qu’Apple a modifié ses règles, poussant Eaze à s’engouffrer dans la brèche de la livraison de cannabis.

A lire aussi : Le bel hommage d’Apple Plans au mouvement #BlackLivesMatter

Du cannabis livré légalement depuis l’iPhone

C’est Apple Insider qui rapporte l’information. Depuis le début du mois de juin, la firme de Cupertino a modifié les règles relatives aux applications disponibles sur l’App Store. Parmi les nouvelles directives, l’assouplissement des restrictions sur les achats intégrés venant de pharmacies et dispensaires autorisés à vendre du cannabis. Il aura fallu un mois seulement pour qu’une application émerge, Eaze, et on imagine qu’elle ne sera pas la seule dans le paysage.

Eaze ne sort pas de nulle part puisque la société proposait déjà de la livraison de cannabis. Mais dans ce cas précis, les démarches sont simplifiées avec une application. Autrefois, les clients étaient forcés de passer par le site web de l’entreprise. Pour utiliser Eaze, il faut vivre dans un Etat où le cannabis est légal aux Etats-Unis, s’inscrire, vérifier son identité, son moyen de paiement et son ordonnance. Seules les personnages majeures, 21 ans dans le pays de l’Oncle Sam, peuvent se faire livrer du cannabis.

L’application limite, pour le moment, les livraisons à la Californie et compte bien s’étendre dans le Michigan plus tard ce mois-ci. « Eaze a toujours eu comme projet de se baser sur les nouvelles technologies pour rendre l’achat légal de cannabis beaucoup plus simple » déclare Rogelio Choy, dirigeant de l’entreprise.

Si Apple se veut progressiste, Google n’est pas du même avis puisque l’application n’est pas autorisée dans son Play Store malgré sa légalité.