Le vaccin Pfizer mettra un terme à la pandémie… selon le CEO de BioNTech

Le vaccin Pfizer pourrait être la réponse à tous nos problèmes. Il y a quelques jours, le laboratoire allemand BioNTech et le géant américain Pfizer ont annoncé qu’il était « efficace à 90% » contre le Covid-19. Ce vaccin se trouve actuellement dans la dernière ligne droite avant sa demande d’homologation.

Uğur Şahin, le CEO de BioNTech, est plus que confiant quant à son efficacité. D’après lui, « les gens pourront à nouveau mener une vie normale, d’ici l’hiver 2021. » Néanmoins, il existe encore de nombreuses zones d’ombres autour de ce vaccin.

crédits pixabay

Uğur Şahin a profité d’un entretien avec le média The Guardian pour rassurer l’opinion publique. Il a notamment affirmé que le vaccin Pfizer mettra un terme à la pandémie.

Bientôt la fin de la pandémie ?

L’efficacité de ce vaccin soulève de nombreuses questions. Les experts se demandent notamment s’il pourra traiter les cas asymptomatiques. Qui plus est, les essais cliniques réalisés jusqu’ici ont révélé qu’il ne prévient pas la transmission. Néanmoins, il permet d’éviter que les personnes atteintes du Covid-19 tombent malades.

Même si certaines de ces questions n’ont pas encore eu de réponses, Uğur Şahin se veut rassurant. Au micro de The Guardian, il a déclaré que le vaccin Pfizer pourra stopper cette pandémie.

« Si vous vous demandez si nous pouvons stopper la pandémie avec ce vaccin, alors ma réponse est : oui, parce que je crois que même la protection contre les infections symptomatiques aura un effet considérable », a indiqué Uğur Şahin.

Rendez-vous en 2021

Pour écarter tous les doutes, Uğur Şahin a expliqué en des termes simples le fonctionnement de ce vaccin. Il « empêche le Covid-19 d’accéder à nos cellules. Mais même si le virus parvient à se frayer un chemin, les lymphocytes T l’éliminent. Nous avons parfaitement formé le système immunitaire à ces deux types de défense. Nous savons désormais que le virus ne peut pas se défendre contre ces deux mécanismes. »

Une fois que la phase 3 des essais cliniques sera bouclée, le vaccin Pfizer devra faire l’objet d’une demande d’homologation. Lorsque toutes ces étapes seront complétées, le vaccin pourra enfin être mis sur le marché.

Uğur Şahin envisage de « délivrer plus de 300 millions de doses de vaccins jusqu’à avril l’année prochaine. »

On rappellera à tout hasard que Moderna a lui aussi présenté hier des résultats encourageants pour son candidat vaccin, avec cette fois un taux d’efficacité de 94,3 %.

Mots-clés Covid-19santé