Le Workplace de Facebook fait son chemin

Facebook a mis le paquet sur une nouvelle version payante de la plateforme. En octobre 2016, « Facebook at work » a vu le jour et a été rebaptisé sous le nom de « Facebook Workplace » par la suite. Durant la première année de son lancement, pas moins de 14 000 entreprises françaises l’ont adopté.

La présence de sites tels que SharePoint, Slack, PureCloud, etc. n’a en rien intimidé le réseau social. La plateforme s’est préparée à en découdre en apportant davantage de fonctionnalités à son service. Objectif atteint car les clients ont été séduits par les différentes fonctions mises à leur disposition. Côté prix, cela varie selon le nombre d’employés dans l’entreprise, mais les 3€ par employé par mois restent très attractifs.

Facebook

L’avantage de Workplace est que des centaines de millions de personnes sont déjà habituées à son utilisation. On y retrouve 90% des fonctionnalités du Facebook classique.

Les fonctionnalités qui font la différence

Outre les messages instantanés, les appels, l’envoi de fichiers, Workplace propose la section événement. Elle permet une bonne gestion des activités au sein de l’entreprise, en l’occurrence les formations, les réunions, etc.

La création de pages pour chaque département est également intéressante pour le suivi à distance des nouveautés.

Facebook a intégré également dans Workplace une fonction messagerie avancée appelée « Work chat », utile pour l’envoi de contenus multimédias. Elle permet aussi de mener des vidéoconférences. Il reste à voir si cela fera de l’ombre à l’email habituel.

Un pari sur l’accessibilité et la praticité

Une application disponible sur les smartphones le rend encore plus pratique. La recherche et le chemin d’accès à tous les documents partagés ont été simplifiés. Pouvant être utilisé comme agenda, on a sous la main un vrai assistant personnel.

Selon le Product manager Simon Cross, Workplace sera bientôt décliné en deux offres : version standard et version payante. L’offre standard vise les petites structures ne pouvant pas s’acquérir la version payante, mais avec des fonctions limitées.

Serait-ce la nouvelle mise à jour sur laquelle travaille l’équipe comme l’a annoncé Mark Zuckerberg lors de sa conférence de cette année ? La plateforme ne manquera pas d’y apporter des éclaircissements dans les semaines à venir.