Le X-37B a battu un nouveau record

L’avion spatial X-37B de l’U.S. Air Force vient de battre un tout nouveau record, celui du temps de vol. Le record précédent était de 717 jours, 20 heures et 42 minutes, et il avait été établi par la mission précédente, connue sous le nom d’Orbital Test Vehicle 4 (OTV-4).

La mission actuelle, baptisée OTV-5, a débuté le 7 septembre 2017.

X37B SpaceX

Crédits Wikimédia – Domaine public

Un programme top secret de l’armée américaine

On ne sait pas grand-chose de ce que fait le X-37B là-haut ou ce qu’il a fait lors des vols antérieurs. Les missions du X-37B sont en effet classées top secret et l’Air Force a donc tendance à parler vaguement de ses activités dans l’espace.

“Les objectifs principaux du X-37B sont doubles : des technologies d’engins spatiaux réutilisables pour l’avenir de l’Amérique dans l’espace et des expériences opérationnelles pouvant être renvoyées et examinées sur Terre”, peut-on lire sur la fiche de renseignements du X-37B.

D’après les officiels de l’armée aérienne américaine, les technologies testées dans le cadre de ce programme comprennent entre autres le guidage avancé, les systèmes de propulsion avancés, les systèmes de vol électromécaniques légers, les structures et joints d’étanchéité à haute température, les systèmes de protection thermique, l’avionique, les manœuvres de vol d’atterrissage et de mises en orbite autonomes, et plus encore.

L’U.S. Air Force possède au moins deux X-37B, tous deux construits par Boeing et fonctionnant à l’énergie solaire. Chaque X-37B mesure 8,8 mètres de long par 2,9 m de hauteur, avec une envergure d’environ 4,6 m. Comme la navette spatiale américaine de la NASA, le X-37B se lance à la verticale et atterrit sur une piste. Les cinq missions X-37B ont toutes été lancées depuis de la Space Coast en Floride. Les trois premiers atterrissages ont eu lieu à la base aérienne Vandenberg en Californie, mais OTV-4 s’est posé à la Shuttle Landing Facility au centre spatial Kennedy de la NASA en Floride.

L’endurance du X-37B mise à l’épreuve

Tout porte à croire que les tests actuels visent, entre autres, à pousser l’endurance du X-37B à son maximum. En effet chacune des cinq missions a duré plus longtemps que son prédécesseur. OTV-1 a été lancée en avril 2010 et a passé 224 jours dans l’espace avant de revenir sur Terre en décembre. OTV-2 est restée dans l’espace 468 jours, de mars 2011 à juin 2012. OTV-3 a quant à elle été lancée en décembre 2012 et a atterri en octobre 2014, totalisant 675 jours de vol spatial. Et OTV-4 a atterri en mai 2017 après près de 718 jours en orbite.

Mais si la performance de OTV-5 a beau être remarquable, ce n’est rien comparé au record de durée globale des vols spatiaux. Les satellites d’observation et de communication de la Terre fonctionnent généralement pendant cinq ans ou plus, tout comme les explorateurs planétaires robotisés. Le robot Curiosity de la NASA par exemple explore Mars depuis plus de sept ans. Quant aux sondes jumelles Voyager de l’agence, elles sont toujours en activité dans l’espace interstellaire plus de quatre décennies après leur lancement.