Le Xiaomi Mi Mix 3 leaké… par le président de la marque

Lin Bin a visiblement suivi avec la plus grande attention les annonces de Huawei et il a ainsi attendu la fin de la conférence de son concurrent pour… mettre en ligne les photos du Xiaomi Mi Mix 3.

Si vous avez suivi avec attention la conférence de presse de Huawei, alors vous savez sans doute que le géant chinois a profité de l’occasion pour lever partiellement le voile sur le Magic 2, un appareil borderless équipé d’un système de caméra mobile proche de celui du Find X d’Oppo.

Xiaomi Mi Mix 3

Lin Bin a visiblement éprouvé lui aussi beaucoup d’intérêt pour l’annonce.

Le Xiaomi Mi Mix 3 se montre un peu plus

Quelques minutes à peine après la fin de la conférence, le PDG de Xiaomi a en effet pris sa plus belle plume virtuelle pour partager rien de moins qu’une photo du Xiaomi Mi Mix 3 sur son compte Weibo.

L’image en question montre le téléphone de trois quarts. L’appareil est posé sur une table et l’écran de verrouillage est allumé. Ce n’est cependant pas le plus intéressant. La dalle est en effet entourée par de très fines bordures, avec un menton presque inexistant ! Plus intéressant encore, une partie mobile apparaît au-dessus de l’écran et elle semble réunir en son sein différents capteurs… dont la caméra frontale du terminal.

Il est évidemment très difficile de ne pas penser – une fois de plus – au dernier terminal d’Oppo en regardant cette image. Tout comme le Find X, le Mi Mix 3 sera visiblement équipé lui aussi d’une partie mobile et motorisée, une partie dans laquelle la marque semble avoir regroupé la caméra frontale de son appareil et les différents capteurs l’accompagnant.

Un design réellement borderless

L’information est à prendre avec prudence, mais le Xiaomi Mi Mix 3 devrait logiquement être présenté durant le mois d’octobre. D’ici là, il faut sans doute s’attendre à de nouvelles fuites ainsi qu’à une bonne vieille campagne de teasing puisque la marque chinoise est une habituée du genre.

En attendant, il est amusant de constater que les constructeurs chinois semblent désormais plus enclins à se concurrencer eux-mêmes qu’à offrir des alternatives aux produits coréens, américains ou japonais. Il faut croire que le marché est réellement en train de changer. Et si vous voulez mon humble avis, cette tendance devrait s’amplifier dans les années à venir.