Le Xiaomi Redmi Note 2 risque de faire tourner quelques têtes

Xiaomi a rattrapé ses concurrents en l’espace de quelques années seulement et il est aujourd’hui le quatrième plus gros constructeur sur le marché de la téléphonie mobile. Pas mal, mais il ne compte évidemment pas en rester là et il devrait aller présenter très prochainement un nouveau terminal particulièrement prometteur : le Redmi Note 2. Et vous savez quoi ? Une annonce serait prévue pour le 15 janvier 2015.

C’est en tout cas la thèse évoquée par le site mobile.it68.com. Un site qui cite bien évidemment des sources anonymes, mystérieuses et inévitablement proches du dossier. Le contraire aurait été étonnant.

Présentation Xiaomi Redmi Note 2

Xiaomi n’a pas fini de faire parler de lui.

Ceci étant, cela n’en reste pas moins une excellente nouvelle car le Redmi Note 2 devrait mettre la barre vraiment très haut, tout en étant proposé à un tarif extrêmement agressif. Encore plus qu’à l’accoutumée.

Un écran FHD de 5,5 pouces, un processeur Snapdragon 615 et 2 Go de mémoire vive, le tout pour un prix de vente n’excédant pas les 150$ ?

Si l’on en croit ce qui se murmure à son sujet, il embarquerait ainsi un écran de 5,5 pouces capable d’afficher une définition de type Full HD, et donc du 1920×1080. Côté processeur, il faudrait compter soit sur un Snapdragon 615, soit sur un MediaTek MT6752. Dans les deux cas, nous aurions droit à 2 Go de mémoire vive et à 16 Go de stockage.

La partie photo, elle, s’appuierait à la fois sur un capteur principal de 13 millions de pixels et sur une caméra frontale de 5 millions de pixels. S’ajouteraient à cela du WiFi, du Bluetooth, une batterie de 3100 mAh et un zeste de 4G, le tout sous Android 4.4 avec la surcouche maison en prime.

Pas mal, mais le meilleur reste à venir. Le Redmi Note 2 devrait être proposé autour des 150$ sans abonnement, et donc sans subvention opérateur. Alors c’est sûr, pour ce prix là il faudra se “contenter” d’une coque en plastique, mais il n’empêche qu’il ne devrait avoir aucun mal à s’imposer sur le secteur.

Via