Le YouTubeur qui a appris le salut nazi au chien de sa copine n’ira finalement pas en prison

Mark Meechan, un YouTubeur à l’humour assez particulier, a passé plusieurs semaines à apprendre le salut nazi au chien de sa petite-amie afin de lui faire une farce. La vidéo a rencontré un succès fulgurant sur la toile et elle a surtout poussé les autorités écossaises à s’intéresser de près à son cas.

L’affaire remonte en 2016, lorsqu’une vidéo montrant un chien en train d’exécuter le salut nazi a été mise en ligne sur YouTube.

Carlin

Intitulée M8 yer drugs a Nazi, ou Mate, ton chien est un nazi, la vidéo en question montrait un homme en train de lancer des “Sieg Heil” à un carlin.

Tout est parti d’une simple plaisanterie

À chaque cri, le chien levait une de ses pattes afin d’exécuter le salut nazi, sous les rires de l’auteur de la vidéo. La séquence n’en restait cependant pas là et elle mettait également en scène Mark Meechan, le YouTubeur à l’origine de cette brillante farce, en train de montrer des discours prononcés par Adolf Hitler au chien.

Par la suite, la vidéo s’est rapidement retrouvée sous les feux des projecteurs et les critiques n’ont pas tardé à fuser. Certains internautes l’ont également signalé et les autorités écossaises ont fini par s’intéresser à la séquence.

Face au contenu de la vidéo, ces dernières ont pris la décision de poursuivre le YouTubeur pour crime de haine et infraction à la loi portant sur les communications électroniques.

Mark Meechan a été entendu à de multiples reprises et l’homme s’est défendu en indiquant que sa vidéo n’avait rien d’antisémite et qu’il avait simplement voulu faire une plaisanterie à sa petite-amie en apprenant le salut nazi à son carlin. Le procureur n’a cependant pas été sensible à ses arguments et il a donc pris la décision de maintenir les poursuites.

Le YouTubeur a été entendu par le tribunal d’Airdrie Sheriff au début du mois et ce dernier l’a reconnu coupable de crime de haine et d’infraction à la loi sur les communications électroniques.

Pas de prison, mais une lourde amende

Toutefois, aucune sanction n’a été prise à l’époque et le tribunal avait ainsi prévu une autre séance le 23 avril afin de rendre son jugement.

La séance en question a eu lieu et l’homme a ainsi été condamné à une amende de 800 livres, soit l’équivalent de 912 € en appliquant les taux de conversion actuellement en vigueur.

Le tribunal a estimé que cette vidéo pouvait être considérée comme offensante au sein des communautés juives en Écosse et qu’elle tendait également à “normaliser les attitudes antisémites” et à provoquer d’autres messages de la sorte. Il a également pris à partie le YouTubeur en lui expliquant qu’une plaisanterie raciste ne perdait pas son caractère raciste ou offensant pour autant.

Il faut tout de même signaler que Meechan risquait une peine de prison de six mois en vertu de la loi sur les télécommunications écossaises. Le juge a cependant estimé que le risque de récidive était faible et il a choisi une simple amende pour lui donner une leçon.

En attendant, plusieurs leaders des mouvements de l’extrême-droite ont publiquement apporté leur soutien au YouTubeur lors de son procès.

Mots-clés webyoutube