L’ecstasy la plus puissante au monde retrouvée dans une boîte de nuit de Manchester

Dernièrement, une découverte peu habituelle a été réalisée dans une boîte de nuit se trouvant à Manchester, dans le nord de l’Angleterre. Des analystes des drogues ont en effet mis la main sur ce qui semble être l’ecstasy la plus puissante dans le monde. La pilule en question fait partie de celles du type « Blue Punisher », et les chercheurs du laboratoire MANDRAKE basé au Manchester Metropolitan University l’ont récemment testée à plusieurs reprises.

Selon les informations, la pilule bleue était inhabituellement plus épaisse et plus lourde, et avait la forme d’un diamant. A l’intérieur, les analystes ont retrouvé 477 mg de la drogue psychoactive MDMA. Il s’agit d’une dose 4 à 5 fois supérieure à ce que l’on trouve normalement dans les pilules d’ecstasy. L’on sait qu’une dose de 125 mg de MDMA est déjà considérée comme une dose élevée.

L'ecstasy la plus puissante au monde
Crédits MANDRAKE

D’après MANDRAKE, la pilule pesait 650 mg, ce qui est plus lourd que la normale. Les analyses ont été réalisées sur des pilules Blue Punisher à doses élevées saisies par les videurs de la boîte de nuit il y a un peu plus d’une semaine.

Une dose record

Généralement, les pilules d’ecstasy du type Blue Punisher contiennent une dose élevée de MDMA. Par exemple, des versions à hautes doses du produit avaient été découvertes dans des festivals à Bristol et Cornwall en 2018. Elles contenaient 250 et 300 mg de MDMA. Mais selon les experts, l’ecstasy contenant 477 mg de MDMA  est probablement la plus puissante jamais enregistrée.

D’après un porte-parole de drugsdata.org, un laboratoire qui a analysé des milliers de pilules d’ecstasy au cours des deux dernières décennies, la pilule qui vient d’être découverte est plus puissante que tout ce qui est enregistré sur drugsdata.org. La plus puissante que le laboratoire ait jamais testée est la pilule violette Philipp Plein trouvée à Vienne, et qui contenait 366 mg de MDMA.

Selon l’expert en analyse des drogues Guy Jones, il s’agit d’un nouveau record du monde. Il a ajouté qu’on ne peut pas affirmer qu’il n’y a pas eu de plus puissante, mais il y a très peu de pilules avec plus de 400 mg de MDMA.

Un danger pour ceux qui en consomment

En ce qui concerne l’origine de la « super-pilule », Fiona Measham, présidente du département de criminologie à l’Université de Liverpool, a indiqué que l’épaisseur de la pilule peut vouloir dire qu’elle a été fabriquée par erreur. La variation en épaisseur parmi les pilules montre d’ailleurs un travail d’amateur.

Measham a expliqué que l’existence de cette super-pilule montre à quel point le manque de connaissance peut être dangereux. Généralement, les consommateurs ne connaissent pas la puissance des pilules d’ecstasy vendues sur le marché noir. Leur vie est ainsi en danger puisque la dose de MDMA dans la pilule n’est pas donnée. Si les acheteurs pouvaient par exemple utiliser un service de vérification de drogues, ils pourraient savoir que le contenu de la pilule est de 477 mg. Ils pourraient alors juste diviser la pilule en 4 pour obtenir 4 doses moyennes de MDMA.

Mots-clés ecstasy