Samsung Galaxy S5 : vers un lecteur d’empreintes digitales caché dans le bouton ‘home’

Le Samsung Galaxy S5 sera présenté le 24 février, soit dans un peu moins d’une semaine. Certains d’entre vous l’attendent sans doute de pieds fermes et c’est assez logique puisqu’il s’imposera comme le nouveau vaisseau amiral du constructeur sud-coréen. Un vaisseau amiral qui cristallisera les dernières innovations du groupe, et qui devrait finalement profiter d’un lecteur d’empreintes digitales si l’on en croit le très bien informé Sam Mobile. Oui, un lecteur d’empreintes dissimulé dans le bouton “home” situé sous l’écran du smartphone, avec pas mal de fonctions intéressantes en prime.

Pendant un temps, il était question que le Galaxy S5 profite d’un scanner rétinien mais Samsung n’a apparemment pas retenu cette option et la firme aurait ainsi opté pour un système plus simple, mais tout aussi sécurisé. Un système s’appuyant sur nos empreintes digitales pour nous permettre d’accéder à certaines données, un peu comme ce que propose Apple avec son lecteur Touch ID.

Lecteur empreintes digitales Samsung Galaxy S5

Le Samsung Galaxy S5 devrait bien avoir droit à un lecteur d’empreintes digitales, avec pas mal de fonctions en plus.

Avec quelques différences notables. Premier pas et pas des moindre, le lecteur mis au point par Samsung serait capable d’enregistrer pas moins de huit empreintes différentes. Chaque empreinte pourrait en plus être associée à une commande, ou à une application. La flemme de déverrouiller le mobile en saisissant votre mot de passe ? Pas de problème, contentez-vous de faire glisser votre majeur sur le lecteur. Besoin d’afficher Gmail sans attendre ? Hop, cette fois on place l’index dessus et on attend que le terminal fasse son travail. A chaque utilisation, notre empreinte apparaîtrait en plus sur l’écran du S5. Sensations garanties.

Samsung aurait également mis au point deux autres fonctions intéressantes, en lien direct avec ce lecteur et avec son système d’identification biométrique : un dossier personnel et un mode privé. L’idée est assez simple, il s’agit tout bonnement de permettre à l’utilisateur de cacher des applications, des widgets et le contenu de son choix dans un dossier qui n’apparaîtra pas à l’écran sans une identification en bonne et due forme.

Ces rumeurs sont-elles fondées ? C’est fort possible, d’autant que Samsung cherche de plus en plus à séduire les entreprises et le lancement de Knox en est un bon exemple, même si ce dernier ne s’est pas révélé infaillible. Dans ce contexte, il ne serait pas étonnant que la firme mette en place un système d’identification fort sur le prochain vaisseau amiral de sa flotte.