L’éditeur d’un site pédopornographique a été condamné à 13 ans de prison

Richard Hunt a la quarantaine bien tassée et il tenait depuis plusieurs années un site pédopornographique. Suite à une enquête minutieuse, les autorités ont fini par remonter sa trace et par l’identifier. Après avoir été placé en détention préventive, il a été condamné à treize ans de prison fermes.

Âgé de 47 ans, Richard Hunt est originaire de Bexhill, une ville de taille moyenne située dans le Sussex de l’Est, sur la côte sud de l’Angleterre.

Richard Hunt

Richard Hunt tenait un site pédopornographique payant. Il a écopé d’une peine de 13 ans de prison.

Il n’était pas connu comme délinquant sexuel avant cette affaire.

Richard Hunt n’était pas connu des services de police

Tout a commencé aux États-Unis. Dans le cadre d’une enquête menée par les autorités américaines, des enquêteurs ont été amenés à effectuer une descente chez un pédophile présumé. Ils ont trouvé de nombreuses pièces compromettantes à son domicile.

Après avoir analysé son ordinateur, ils ont remarqué que le suspect échangeait fréquemment des images pédopornographiques avec un autre homme, domicilié cette fois au Royaume-Uni.

Ils ont immédiatement communiqué l’information aux autorités britanniques. Ces dernières ont ouvert une enquête de leur côté et elles sont rapidement remontées jusqu’à Richard Hunt. Après avoir demandé un mandat à un juge, elles ont fait une descente à son domicile en 2012, quelques semaines avant l’été.

Les enquêteurs ont alors trouvé plus de 10 000 images présentant des enfants en train de subir divers sévices. En analysant les données de son ordinateur, ils ont aussi réalisé que l’homme partageait certaines de ces photos sur un site spécialement monté pour l’occasion.

Un site payant, bien entendu.

Les forces de police ont trouvé 10 000 photos pédopornographiques à son domicile

Les autorités sont parvenues à identifier un de ces enfants maltraités, une fillette de dix ans d’origine allemande. Une fillette abusée par un ami de la famille pendant plusieurs années. Elles ont rapidement établi un lien entre Hunt et cet homme, mais ce dernier leur a malheureusement échappé. Il est effectivement mort de causes naturelles avant de pouvoir être poursuivi.

Après avoir poussé plus loin leurs investigations, elles ont réalisé que l’homme était en relation avec de nombreux pédophiles. Pire, ils les encourageaient même à abuser sexuellement des enfants de leur entourage et à se prendre en photos en commettant ces actes abjects.

Richard Hunt a été immédiatement placé en détention. Il a commencé par nier les faits avant de plaider coupable. Il était accusé de 14 infractions différentes, et notamment d’incitation à une infraction sexuelle impliquant des enfants, de blanchiment d’argent, de possession et de distribution d’images indécentes d’enfants, de possession d’images extrêmes et de possession d’images pédopornographiques. Il a aussi été accusé d’avoir facilité l’accès à ces contenus par le biais de son site.

Le procès a duré un moment, mais le verdict a fini par tomber.

Richard Hunt a été condamné à treize ans de prison fermes. Il pourra cependant demander une libération conditionnelle au bout de huit ans. Après sa libération, il sera soumis à une obligation de surveillance prolongée de deux ans et il n’aura pas le droit de voyager à l’étranger pendant cinq ans. Il sera aussi enregistré comme délinquant sexuel à vie et il n’aura pas le droit de travailler à proximité d’enfants.

Mots-clés web