Lee Kun-hee, celui qui a fait de Samsung le géant qu’il est aujourd’hui n’est plus

À l’âge de 78 ans, Lee Kun-Hee, celui qui a sans doute fait de Samsung l’une des entreprises les plus célèbres et les plus performantes au monde, s’est éteint le 25 octobre dernier. La cause de la mort n’a pas été rendue publique par l’entreprise, mais on sait que le président de Samsung faisait depuis 6 ans l’objet d’un suivi hospitalier suite à un malaise cardiaque.

Lee Kun-Hee a grandement contribué à construire la notoriété de Samsung, passant du statut de petit fabricant de téléviseurs à celui d’une des plus grandes entreprises sud-coréennes, et par la même occasion un des géants du secteur de la téléphonie mobile au niveau mondial, capable de rivaliser avec Apple.

Une bougie dans l'obscurité

Photo de Dhivakaran S provenant de Pexels

Le président de Samsung quitte ainsi le devant de la scène et remet pour ainsi dire définitivement les rênes de l’entreprise à son fils Lee Jae-Yong. Ce dernier qui, d’ailleurs, s’occupait déjà beaucoup de l’entreprise depuis que son père montrait des signes de faiblesse côté santé.

Samsung, un géant dans sa catégorie

Quand on parle de Samsung, la première image qui nous vient à l’esprit est celle d’un constructeur de smartphones. Le design, la créativité et la robustesse, autant de qualités qui font apprécier ses appareils chez les consommateurs de tous horizons. Et Samsung Electronics ne fait pas que cela. L’entreprise est également spécialisée dans la fabrication de composantes électroniques dont ses concurrents eux-mêmes sont friands.

À part l’électronique, l’électroménager et les smartphones, le géant sud-coréen a aussi une main mise sur le secteur de l’assurance vie, de la construction d’infrastructures et de bateaux, mais également de l’hôtellerie.

C’est tout un empire que Lee Kun-Hee laisse donc derrière lui. Selon le récent classement BrandZ de  Kantar, la valorisation de Samsung est estimée à un peu plus de 32 milliards de dollars, ce qui place la boîte à la 40e place des entreprises les plus performantes au niveau mondial.

Une ascension ardue teintée de scandales

Ses débuts en tant que fabricant de téléviseurs sont maintenant bien loin, l’audace du défunt président à saisir les opportunités et à s’adapter a permis à la boîte de se faire une place que beaucoup d’entreprises lui envient aujourd’hui. Et ce, malgré des échecs, notamment avec Samsung Motors.

Sa notoriété et sa place en Corée du Sud lui ont d’ailleurs valu d’être mêlé à plusieurs reprises à des affaires de corruption impliquant des personnalités politiques et d’autres entités. Ainsi, sous la direction de Kun-Hee, Samsung a dû faire face à plusieurs condamnations de corruption, sans doute parmi les plus grands revers de l’entreprise.

Aujourd’hui, c’est Lee Jae-Yong, le fils du défunt, qui reprend la tête de Samsung. On espère qu’il héritera du leadership de son père, qui a laissé son empreinte en faisant de la petite société le géant qu’il est aujourd’hui.

Mots-clés samsung