L’effet inattendu des nouvelles CGU de WhatsApp

WhatsApp va bientôt apporter des modifications à ses conditions générales d’utilisation. Et cela ne plaît pas à tout le monde. À partir de mai, les utilisateurs qui voudront continuer à utiliser le service de messagerie instantanée devront accepter de partager leurs données avec les partenaires du groupe Facebook.

Cette annonce a fortement déplu aux utilisateurs de l’application. Pour montrer leur désaccord avec cette décision, la plupart d’entre eux ont boycotté WhatsApp. Ils ont déserté le service de Facebook pour se tourner vers d’autres alternatives. Depuis quelques semaines, les applications telles que Telegram et Signal ont vu leur nombre de téléchargements monter en flèche.

Photo d’Alfredo Rivera – Pixabay.com

S’il y a bien un autre service qui profite de cette situation, c’est ICQ (de l’anglais « I Seek You »).

L’ancêtre des services de messagerie instantanée

Comme le rapportent nos confrères du site Entrepreneur, des milliers d’utilisateurs basés à Hong Kong (Chine) ont migré sur ICQ après l’annonce de WhatsApp. Cette application ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant on peut dire qu’il s’agit de l’ancêtre des services de messagerie instantanée que nous connaissons actuellement.

Pour la petite histoire, ICQ a été créé en 1996 par la compagnie israélienne Mirabilis. En 1998, le service a été racheté par AOL. Depuis 2008, il appartient à la société russe Mail.ru. Après avoir fait profil bas pendant quelque temps, ICQ profite aujourd’hui des retombées de la décision de WhatsApp.

ICQ gagne en popularité

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ICQ fait un retour en force. D’après le Wall Street Journal, le service de messagerie a enregistré une hausse des téléchargements de l’ordre de 35% à Hong Kong entre le 5 et le 12 janvier 2021. Cette application est disponible sur l’App Store et le Play Store.

ICQ n’est pas le seul service de messagerie à tirer des avantages de cette situation. On sait que depuis l’annonce de WhatsApp, Signal a gagné 7,5 millions d’utilisateurs. De son côté, Telegram a attiré 25 millions de nouveaux utilisateurs.

Le 12 janvier 2021, WhatsApp a publié un communiqué sur Twitter pour clarifier certains points relatifs au changement de ces conditions d’utilisations et pour. Le service de messagerie instantanée a souligné que Facebook ne pourra lire pas les messages des utilisateurs et encore moins écouter leurs appels. Leur localisation restera également privée.

Mots-clés whatsapp