L’effondrement d’un entrepôt d’Amazon à Baltimore fait deux victimes

Les deux hommes étaient des salariés d’un sous-traitant d’Amazon. Ils travaillaient dans un centre de tri de Baltimore, ouvert il y a quatre ans. Les premiers rapports indiquent que l’accident a été causé par le « mauvais temps. » Plus précisément, c’est une tornade EF1 qui a fait s’écrouler l’installation. Pour un employé qui se trouvait à l’intérieur, c’est comme si des bombes s’étaient abattues sur le bâtiment.

La violence des événements est confirmée par Roman Clark, chef des services d’incendie de la ville.

Il constate notamment qu’un mur de 20 mètres de haut a cédé lors du passage de la tempête. Les équipes de secours ont fait preuve de réactivité dans leur intervention, ce que les responsables d’Amazon ont d’ailleurs salué.

Le géant américain prend acte de cet événement en relayant les informations communiquées par le service météo concernant la tempête à l’origine de cet accident.

Deux tempêtes EF1 dévastent le centre du Maryland

Alors que les habitants de Floride déplorent les dégâts humains et matériels causés par les récents ouragans, les tornades font des ravages depuis  vendredi dernier dans deux villes du Maryland.

À Mounty Airy, le diamètre de la tornade a dépassé les 643 km, avec des vents qui se déplacent jusqu’à plus de 160 km/h. La tornade qui dévaste Baltimore faisait environ 241 km de diamètre, la vitesse des vents frôlant les 169 km/h.

Le service national de météorologie qualifie les deux tempêtes selon l’échelle EF1. Il faut dire que l’effondrement, certes partiel, de l’installation d’Amazon est loin d’être un cas unique. Plusieurs dégâts similaires sont à déplorer dans tout Baltimore, comme à Mounty Airy.

Amazon accuse le choc

Un porte-parole du groupe rapporte que « Des conditions météorologiques extrêmes ont affecté l’une de nos installations à Baltimore, faisant deux morts. » Il ajoute que « Pour l’instant, le bâtiment reste fermé. » Depuis samedi après-midi.

Le communiqué officiel s’adresse aussi aux services de secours qui ont fait preuve de réactivité. Amazon précise par ailleurs que la sécurité de ses employés et de ses sous-traitants est une « priorité absolue » pour le groupe. Actuellement, les choses se sont un peu calmées. Le bilan des catastrophes n’est pas encore disponible.

Mots-clés amazon