Le tombeau de Jésus Christ se trouverait-il dans l’Eglise du Saint-Sépulcre à Jérusalem ?

Une ancienne tombe vient d’être révélée, et les spécialistes pensent qu’elle pourrait être la tombe présumée de Jésus-Christ.

Les matériaux de construction datent en effet de l’époque romaine, suggérant que les reliques du site sacré original ont survécu malgré sa destruction il y a 1000 ans.

Saint-Sépulcre

Au cours des siècles, l’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem a subi de violentes attaques, des incendies et des tremblements de terre.

Un ancien tombeau découvert par les Romains autour de l’an 345 après J.C

Il a été complètement détruit en l’an 1009 et reconstruit par la suite, conduisant les érudits modernes à se demander s’il pourrait être le site identifié comme le lieu de sépulture du Christ par une délégation envoyée de Rome il y a 17 siècles.

Maintenant, les résultats des tests scientifiques fournis à National Geographic semblent confirmer que les restes d’une grotte de calcaire enchâssée dans l’église sont les restes de la tombe localisée par les anciens Romains. Le mortier prélevé entre la surface calcaire originale de la tombe et une plaque de marbre qui la recouvre a été daté autour de l’an 345 après J.C. Selon les récits historiques, le tombeau a été découvert par les Romains et enchâssé autour de l’an 326.

Un tombeau difficile à dater avec précision

Jusqu’à présent, les premières preuves architecturales trouvées dans et autour du complexe de la tombe dataient de la période des croisades (1095 – 1291), ce qui laissait penser que la construction ne faisait pas plus de 1000 ans.

Il est archéologiquement impossible de dire si la tombe est bien celle de Jésus de Nazareth, qui selon les récits du Nouveau Testament a été crucifié à Jérusalem en 30 ou 33. Mais de nouveaux résultats de datation situent la construction actuelle à l’époque de Constantin, le premier empereur chrétien de Rome.

Une étagère qui pourrait tout changer

Le tombeau a été ouvert pour la première fois depuis des siècles en octobre 2016, lorsque le sanctuaire qui entoure la tombe, connu sous le nom d’Édicule, a subi une restauration importante par une équipe interdisciplinaire de l’Université technique nationale d’Athènes.

Une caractéristique de la tombe est une longue étagère, aussi appelée « lit d’enterrement », qui selon la tradition se trouvait à l’endroit où le corps de Jésus-Christ avait été placé après la crucifixion. Toutefois, de telles étagères, taillées dans des grottes de calcaire, sont également fréquentes dans les tombeaux des riches juifs de Jérusalem du 1er siècle. Alors tombeau du Christ ou pas… le mystère reste entier !

Mots-clés histoireinsolite