Lemon Face Challenge, un défi pour sensibiliser aux DIPG

Après la vague de participation au Ice Bucket Challenge, ce qui a permis aux associations œuvrant pour la recherche et la lutte contre les SLA de collecter plus de 115 millions de dollars, voici un nouveau challenge qui nous vient des États-Unis, le Lemon Face Challenge.

Cette fois, on n’aura plus à s’asperger la tête avec un seau rempli d’eau glacée, le défi consistera à manger des quartiers de citron et mettre en ligne sa pire grimace.

L’objectif de ce challenge est d’alerter l’opinion publique face aux DIPG et de collecter des fonds pour alimenter la recherche et lutter contre cette maladie. Le challenge a été lancé par Aubreigh Nicolas, un garçon de 11 ans diagnostiqué atteint de DIPG en septembre 2017.

Le Lemon Face Challenge a permis jusqu’à présent à l’Aubreigh’s Army, l’association de soutien à Aubreigh Nicolas, de collecter près de 40.000 dollars en dons.

Une tumeur maligne qui frappe les jeunes enfants

Derrière le nom barbare de DIPG pour Gliome Pontique Intrinsèque Diffus se cache une affection qui touche majoritairement des enfants de 5 à 9 ans. Concrètement, c’est une tumeur qui touche le tronc cérébral, la partie basse reliant le cerveau à la moelle épinière, empêchant ainsi le bon fonctionnement des structures adjacentes et des neurones.

L’espérance de vie d’un enfant atteint de DIPG n’excède pas les 12 mois. Par ailleurs, en raison de la localisation particulière de la tumeur, une intervention chirurgicale n’est pas conseillée, voire même impossible.

Cela ne laisse aux parents pas d’autres possibilités que d’assister impuissant à l’agonie de leur enfant.

Une participation active du milieu sportif américain

Le fameux coach de football américain Nick Saban a été le premier à apporter son soutien au défi du citron lancé par Aubreigh. Il a ensuite convaincu l’équipe des Los Angeles Dodgers d’en faire de même et ces derniers ont ensuite mis au défi leurs rivaux les Arizona Diamondbacks de participer à leur tour au challenge.

Les fonds récoltés dans le cadre de ce challenge serviront aux chercheurs, comme pour le cas de l’Ice Bucket Challenge qui a permis le financement de la recherche sur un nouveau gène relié aux SLA, ouvrant ainsi la voie à la possibilité d’un traitement par thérapie génique.

On espère que ce nouveau challenge permettra au grand public de mieux connaître et de supporter la cause des enfants souffrant de DIPG, un hashtag dédié ayant déjà été créé sur Twitter.