L’émulation Nintendo 64 du Switch Online divise les joueurs

Le nouveau tiers d’abonnement Nintendo Switch Online + Pack Additionnel est désormais disponible aux possesseurs de la console de Nintendo. Cette nouvelle offre, facturée 39,99€ — le double de l’abonnement standard à 19,99€ — permet l’accès à de nouveaux catalogues de jeux en émulation : la Nintendo 64 et la SEGA Mega Drive… Pour un résultat très mitigé.

Beaucoup d’utilisateurs ont saisi les réseaux sociaux et les forums de discussion pour faire le rapport de nombreux problèmes liés à l’émulation Nintendo 64 — avec, entre autres, des soucis d’input lag, de fonctionnalités absentes et d’incohérences graphiques.

Nintendo

L’émulation imparfaite

Les fans de Nintendo sont toujours très exigeants quant à la fidélité de l’émulation de leurs titres favoris, et The Legend of Zelda: Ocarina of Time ne fait pas exception. De nombreux effets graphiques du titre, comme le brouillard et les textures des corps d’eau, ne sont pas proprement retranscrits à l’écran — résultant en une image très différente du jeu d’origine.

Le cultissime Super Mario 64 semble aussi sujet à certains problèmes — étrange, quand on constate la propreté du portage présent dans la collection Super Mario 3D All-Stars sorti l’année dernière. Ainsi, le titre ne dispose pas de fonctionnalité de vibration dans ses versions occidentales. Il faut alors passer par la version japonaise de l’application N64, qui inclut l’édition Shindou du jeu comprenant le Rumble Pak, pour pouvoir en profiter.

Plus curieusement encore, il est impossible de configurer les touches des manettes pour les jeux du catalogue N64. Ainsi, il faudra faire avec un mapping de boutons parfois incongru pour certains jeux — dont le très bon Sin & Punishment, dont les contrôles de mouvement horizontal sont assignés aux boutons de face d’une façon peu ergonomique.

Le fardeau de l’input lag

Plus généralement, le catalogue N64 semble souffrir d’un problème d’input lag — soit de latence dans les contrôles. S’il est presque impossible de faire disparaître cette latence, inhérente aux technologies d’affichage moderne et d’émulation, se rapprocher le plus possible du hardware original est toutefois primordial pour une bonne expérience de jeu.

Mais comme l’indique le speedrunner Toufool sur son compte Twitter, l’émulation N64 du Switch Online laisse beaucoup à désirer, prenant en exemple, encore une fois, The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Nintendo ne s’est toujours pas exprimé sur ces plaintes à l’heure actuelle.