L’épave de l’USS Indianapolis retrouvée 72 ans après

L’épave du cuirassé USS Indianapolis vient d’être localisée, 72 ans après avoir sombré en pleine mer des Philippines, deux semaines avant la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Paul Allen, cofondateur de Microsoft, menait les équipes de recherches et vient d’annoncer la formidable nouvelle, qui ravira les passionnés d’Histoire.

Un sous-marin japonais avait eu raison de ce mastodonte dans la nuit du 29 au 30 juillet 1945.

Il effectua un transport « top secret » d’une importance majeure

L’USS Indianapolis était un croiseur lourd mis en service par la marine américaine en novembre 1931. Il mesurait 185 mètres de long et pouvait dépasser les 32 noeuds (60 kilomètres par heure) grâce à ses 107 000 chevaux.

Son blindage et son armement étaient à la hauteur avec trois canons de 203 millimètres, huit canons de 127 millimètres et huit mitrailleuses de 12,7 millimètres. Deux catapultes permettaient de propulser quatre avions de reconnaissance, remplacés ensuite par des avions capables de projeter des torpilles et de participer ainsi à la lutte anti sous-marine.

Ce géant vient d’être découvert 72 ans après à 5,5 kilomètres de profondeur, en mer des Philippines. L’ancien navire comptait à son bord 1 197 hommes lorsque deux torpilles frappèrent le navire dans la nuit du 29 au 30 juillet 1945, vers 00h05. Seuls 316 marins ont survécu, dont 22 sont toujours en vie aujourd’hui.

Quelques jours auparavant, il acheminait avec succès des composants « secrets défense » qui étaient en fait ceux de la bombe atomique tombée sur Hiroshima le 6 août 1945. « Être en mesure d’honorer les braves hommes de l’USS Indianapolis et leurs familles à travers la découverte d’un navire qui a joué un rôle aussi important pour mettre fin à la Seconde Guerre mondiale est un véritable honneur » a déclaré Paul Allen.

L’une des pires catastrophes navales américaines

Une prouesse remarquable au vu de la profondeur à laquelle l’épave a été retrouvée. « Je suis très heureux qu’ils l’aient retrouvé » s’est enthousiasmé Arthur Leenerman, l’un des survivants du naufrage, qui a rajouté « Il aura fallu 72 ans ».

Navire célèbre pour son rôle accompli durant la guerre, il est également connu pour son naufrage très dramatique. En effet, il aurait coulé en seulement douze minutes, un délai trop court qui n’aurait pas permis aux marins de déployer les équipements de sauvetage. Les systèmes de communications détruits, il n’a pu demander une assistance.

800 hommes, pour beaucoup sans gilet de sauvetage, s’étaient accrochés à des radeaux de fortune dans des eaux infestées de requins pendant près de cinq jours. Seuls 316 d’entre eux ont survécu, les autres ont succombé à la noyade, à la déshydratation, et aux attaques de squale. Cet épisode reste la pire catastrophe navale dans l’histoire américaine.

Paul Allen et son équipe poursuivent l’exploration du site et souhaitent, dans les semaines à venir, proposer une visite vidéo en direct de l’épave.

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois