L’épave du Titanic condamnée à disparaître dans une vingtaine d’années

Le Titanic risque fort de connaitre un second naufrage. La célèbre épave du non moins célèbre paquebot de la White Star Line coulé dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, pourrait en effet disparaître totalement et définitivement d’ici une vingtaine d’années.

C’est ce que des chercheurs de l’université canadienne de Dalhousie ont indiqué, la carcasse d’acier du Titanic – reposant à près de 4000 mètres de fond – étant en proie à une bactérie capable de se développer à cette profondeur abyssale. Une bactérie encore méconnue, identifiée en 2010 grâce à des prélèvements récupérés en 1991 et baptisée Halomans Titanicae en l’honneur de l’épave dont elle dévore actuellement la coque.

titanic-épave

Après plus d’un siècle passé sous les eaux glacées de l’Atlantique nord, l’épave du célèbre Titanic pourrait disparaître totalement d’ici une vingtaine d’années

Les heures d’une des plus belles épaves du monde sont donc plus que comptées, et si la destruction totale de ces dernières fait clairement partie de l’ordre des choses, force est de constater que la communauté scientifique ne s’était pas totalement préparée à une disparition aussi rapide de “l’Insubmersible”. Il faut dire que la découverte du Titanic n’est pas particulièrement ancienne, les restes de l’emblématique navire ayant été retrouvés en 1985 par l’océanographe américain Robert Ballard.

La découverte de l’épave du Titanic : une aventure dans l’aventure…

On en parle assez peu, mais les circonstances ayant mené à la découverte de l’épave sont suffisamment étonnantes pour être mentionnées. Si l’on a longtemps cru que le Titanic avait été trouvé dans le cadre d’une simple expédition scientifique, la réalité est toutefois légèrement différente.

Robert Ballard avait en effet été mandaté par l’US Navy pour étudier dans le plus grand des secrets deux sous-marins nucléaires (les USS Tresher et Scorpion), naufragés durant la guerre froide. Le Titanic sera finalement trouvé de manière plus ou moins fortuite entre les épaves des deux sous-marins américains, et ce n’est qu’en 2008 que le véritable contexte de cette incroyable trouvaille sera dévoilé.

Le Titanic va disparaître, mais tout n’est pas perdu

Le Titanic va donc tirer sa révérence, ce n’est plus qu’une question de temps. Cependant, durant les trois dernières décennies les scientifiques et historiens ayant étudié l’épave ne sont pas restés les bras croisés.

Outre les nombreux objets remontés à la surface au fil des ans, les restes du transatlantique ont permis d’en connaitre plus sur les circonstances précises de son naufrage. Des restes qui ont par ailleurs été photographiés et scannés sous toutes les coutures, au point de pouvoir en modéliser une réplique parfaite en 3D.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la modélisation en 3D de l’épave, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil au documentaire diffusé sur la National Geograpic Channel, disponible ci-dessous.

https://www.youtube.com/watch?v=WYrSXDOi6Ik

Crédit illustration

Mots-clés titanic