L’Epic Games Store et sa bataille contre Steam couteraient très, très cher à Epic

L’Epic Games Store a pris une place considérable au cours des dernières années, au point de devenir une plateforme de vente numérique presque incontournable pour les joueurs PC. Dans sa lutte contre l’hégémonie de Valve avec Steam, la maison mère de Fortnite n’a pas eu peur de faire tourner la machine à billet pour augmenter sa base d’utilisateurs – une stratégie qui pèse très cher dans les revenus d’Epic…

C’est en tout cas ce que révèlent les documents en provenance d’Apple établis dans le cadre de la bataille judiciaire qui oppose Epic à la firme de Cupertino et les accusations de monopole formulées envers les méthodes de distribution de son store d’applications iOS. Dans ces constatations de faits mises en ligne et disponibles à la lecture, qui feront partie de l’argumentation d’Apple au cours du procès prévu pour le mois de mai prochain, le business model d’Epic se détaille dans moult chiffres et estimations.

On apprend ainsi qu’Epic aurait dépensé 444 millions de dollars en garanties minimales à destination des développeurs et des éditeurs de jeux pour la seule année 2020. Une garantie minimale est une avance garantie versée pour le développement ou l’exclusivité d’un titre, quel que soit le retour sur bénéfice qui découlera de ce dernier. À titre d’exemple, Epic a versé, fin 2019 dernier, 10.45 millions de dollars – soit 9.49 millions d’euros – à Remedy pour l’exclusivité de leur titre Control sur l’Epic Games Store. Au vu du nombre d’exclusivités présentes sur la plateforme de vente – on pourrait citer entre autres Tetris Effect, Tony Hawk’s Pro Skater 1 + 2 ou encore la série des Kingdom Hearts – on ne peut pas être étonné d’une telle somme.

Cette stratégie de dépense à tout-va en vue du développement de la plateforme numérique de vente aurait fait perdre beaucoup d’argent à Epic. Toujours selon les documents d’Apple, Epic aurait perdu 181 millions de dollars au cours de l’année 2019, une somme qui monte à 273 millions selon les projections de l’année 2020, et 139 millions pour l’année en cours. Apple conclurait que l’Epic Games Store ne serait pas rentable “avant plusieurs années, voire jamais” et n’attend pas une marge bénéficiaire brute avant l’année… 2027.

L’EGS profitable “en 2023” d’après Epic

Dans sa réponse, Epic estime pouvoir atteindre sa rentabilité en 2023 – un peu moins de cinq ans par rapport aux estimations d’Apple. La part prise par Epic sur les transactions opérées sur la plateforme est le nerf de la guerre dans la lutte entre Epic et Valve sur leurs plateformes de vente numérique respectives. En conséquence, Epic persiste et signe : le taux de 12% fixé pour l’EGS, comparativement aux 30% pris sur Steam, est “suffisant pour couvrir les couts variables d’opération de l’Epic Games Store“.