L’épinard, la batterie de demain ?

Les épinards sont connus pour être particulièrement riches en fibres, en minéraux et en vitamines. Si depuis longtemps cet aliment a été considéré comme un allié de choix pour être en bonne santé, il s’avère qu’il peut aussi servir dans les piles à combustible.

Selon une étude publiée récemment dans la revue ACS Omega, les épinards peuvent servir de catalyseur pour la réaction d’oxydoréduction qui a lieu dans les piles à combustible, et ce après avoir été convertis en nano-feuilles de carbone. La réaction de réduction de l’oxygène dans ce type de batterie permet de générer de l’énergie grâce au transfert d’électrons.

Crédits Pixabay

Au cours de l’étude, les chercheurs ont essayé de déterminer si les épinards pouvaient être utilisés comme catalyseurs durables, efficaces et peu coûteux. Il est à noter que les catalyseurs à base de carbone connus jusqu’ici sont généralement moins efficaces que les catalyseurs classiques à base de platine.

Les catalyseurs issus des épinards

Le professeur Shouzhong Zou est l’auteur principal de l’étude. Selon ses explications, leur travail a pu démontrer qu’il était possible de fabriquer des catalyseurs durables pour réactions d’oxydoréduction à partir de ressources naturelles.

« La méthode que nous avons testée permet de produire des catalyseurs hautement actifs à base de carbone à partir d’épinards qui font partie des biomasses renouvelables » a-t-il déclaré.

Zou et ses collègues pensent que les catalyseurs obtenus à partir des épinards peuvent surpasser les catalyseurs à base de platine non seulement en termes d’activité, mais aussi du point de vue de la stabilité. Ces catalyseurs pourraient également être utilisés dans les piles à hydrogène ainsi que dans les batteries métal-air.

À lire aussi : Les robots peuvent maintenant faire des stocks d’énergie

Les épinards parmi les meilleurs candidats

A part les études sur les épinards, d’autres recherches sont aussi dirigées vers d’autres ressources naturelles possibles pouvant fournir des catalyseurs. Le riz et la quenouille font par exemple partie des produits végétaux testés.

Bien qu’il existe plusieurs candidats, il semblerait que les épinards figurent parmi les meilleurs grâce à leur teneur élevée en fer et en azote, ces deux éléments étant essentiels dans la fonction de catalyseur.

Selon les explications, les catalyseurs obtenus des épinards sont jusqu’à mille fois plus minces qu’un cheveu humain. D’autre part, il semblerait qu’ils soient plus performants que les catalyseurs à base de platine puisque ces derniers ont tendance à devenir moins efficaces au cours du temps.

Dans un futur proche, on peut ainsi s’attendre à ce que les nouvelles piles à combustible utilisent des catalyseurs à base d’épinards. Si l’on en croit les résultats de cette étude, il semble que ce nouveau type de catalyseur soit en tout point plus performant, surtout que les recherches dans le domaine n’en sont encore qu’à leur début.

À lire aussi : Le graphène pour de l’énergie propre et illimitée ?

Mots-clés énergie