L’erreur 53 risque de coûter cher à Apple

Apple se trouve dans une situation inconfortable depuis quelques jours, et notamment depuis que des dizaines d’utilisateurs se sont retrouvés face à un téléphone totalement inutilisable après avoir installé la dernière mise à jour de la plateforme mobile de la marque. L’erreur 53 a effectivement fait couler beaucoup d’encre et l’affaire pourrait d’ailleurs prendre très prochainement un tout nouveau tournant.

Si vous n’avez pas suivi l’affaire, alors sachez que cette erreur a commencé à faire parler d’elle au début du mois lorsque plusieurs utilisateurs ont bloqué leur téléphone après avoir installé la dernière mise à jour d’iOS.

Erreur 53

L’erreur 53 n’a visiblement pas fini de faire parler d’elle.

Ce n’est évidemment pas la première fois que la plateforme est victime d’un bug mais celui-ci est assez différents des autres.

L’erreur 53 n’est pas un bug, c’est une fonctionnalité

Il entraine effectivement le blocage définitif du terminal.

Pas terrible, mais le pire reste à venir car Apple est tout à fait conscient du problème et ce bug est en réalité… une fonction.

En réalité, l’erreur 53 touche uniquement les téléphones dont le lecteur Touch ID a été remplacé par un réparateur tiers non agrée par la firme. Afin d’éviter les piratages, cette dernière a effectivement fait le choix de bloquer automatiquement l’accès aux téléphones ayant subi une intervention à ce niveau-là.

Le truc, c’est qu’elle n’a pas pensé à prévenir ses utilisateurs en amont et elle n’a pas non plus cru bon de mettre en place une solution pour débloquer facilement son téléphone. Et le pire reste à venir car la Pomme Croquée a commencé à communiquer sur le sujet lorsque ses clients ont découvert le pot aux roses après avoir échangé entre eux.

Inutile de préciser que cela n’a pas fait que des heureux, bien au contraire.

Non, et certains d’entre eux sont visiblement bien décidés à faire valoir leurs droits. Si l’on en croit ce qui se murmure dans les milieux autorisés, alors plusieurs consommateurs mécontents auraient l’intention de lancer un recours collectif aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Ils pensent effectivement que cette erreur 53 rentre parfaitement dans le cadre fixé par le Damage Act américain.

Alors bien sûr, pour le moment, rien ne dit qu’ils mettront leurs menaces à exécution mais si cela devait être le cas, alors cela pourrait coûter très cher à la firme. Surtout si la commission européenne décide de s’en mêler.

Mots-clés appleiosiphone