Les 3 trous les plus profonds de la Terre

On connait presque tous les plus hautes montagnes de la Terre. Ces géants géologiques sont la preuve que la surface terrestre n’est pas toute lisse. Mais à part les montagnes, notre planète présente également des trous au niveau de la croûte terrestre, et certains sont plus profonds que vous ne le pensez.

Parmi ces trous, trois sont considérés comme faisant partie des plus profonds de la planète, la Krubera Cave, la Mine Tau Tona, ainsi que le forage SG3. La première est naturelle tandis que les deux autres sont le produit d’une activité humaine.

Crédits Pixabay

// L’idée est de présenter trois lieux très profonds, si tu en connais d’autres hésite surtout pas

1/ La Krubera Cave

La Krubera Cave, aussi dénommée le gouffre Krubera-Voronja, fait partie des trous les plus profonds de la Terre. De 2001 à 2003, puis de 2004 à 2017, ce gouffre a même été classé comme étant la cavité souterraine naturelle la plus profonde au monde parmi celles qui sont connues et qui offrent un accès à partir de la surface. Se trouvant en Géorgie, au niveau des monts de Gagra, Krubera-Voronja est aujourd’hui connue comme étant la seconde plus profonde cavité naturelle dans le monde, et ce depuis août 2017. A la première place, il y a le gouffre Veryovkina qui se trouve également dans les monts de Gagra.

La Krubera Cave fait partie du système souterrain Arabika en Abkhazie, une région autonome de la Géorgie. D’après ce que l’on sait, la profondeur maximale qui ait été atteinte par les spéléologues au niveau de ce gouffre est de 2 197 m. Les explorateurs ukrainiens de l’équipe UkrSA l’ont atteinte le 10 août 2012 au niveau du siphon terminal. Il a fallu de nombreux voyages au cours des années avant que des spéléologues n’arrivent à une telle profondeur.

Selon les informations, l’exploration de la Krubera-Voronja  a commencé lorsque des explorateurs géorgiens ont découvert la cavité en 1960 et ont pu aller jusqu’à une profondeur de 180 m. Au fil des années, les missions d’exploration se sont succédé et les records ont été battus petit à petit. La barre des 2000 m a par exemple été atteinte en 2004 par une équipe ukrainienne lorsque les membres ont pu atteindre 2 080 m.

Parmi les particularités de la Krubera Cave, il y a eu la découverte par une équipe ibéro-russe de quatre nouvelles espèces d’arthropodes appartenant à la classe des collemboles. Ces espèces vivent à une profondeur de 1980 m. Selon les scientifiques, c’est la première fois que l’on arrive à prouver la présence d’arthropodes à une telle profondeur. Il s’agit d’ailleurs d’un record de profondeur pour une forme de vie terrestre.

2/ La Mine Tau Tona

La Mine Tau Tona n’est pas naturelle puisqu’elle a été creusée par l’homme pour pouvoir extraire de l’or. Se trouvant en Afrique du Sud, la profondeur maximale de cette mine est de 3,9 km et elle produit environ 15 tonnes du métal précieux par an. Selon les informations, son nom signifie « grand lion » dans la langue locale sotho du Sud. Elle fait partie des trois mines au sud de Carletonville, à 70 km à l’ouest de Johannesburg, constituant les Western Deep Levels. La compagnie propriétaire de Tau Tona s’appelle AngloGold Ashanti, considérée comme étant le troisième producteur d’or dans le monde.

Les activités de forage au niveau de Tau Tona ont commencé en 1957 avec sa construction par l’Anglo American Corporation. A l’époque, le puits principal avait une profondeur de 2 km. L’exploitation proprement dite a démarré en 1962 et depuis, la mine est devenue l’une des plus rentables d’Afrique du Sud. A part le puits principal, deux puits secondaires ont été forés, et c’est grâce à cela que la mine a pu atteindre sa profondeur maximale de 3,9 km. Ce nombre a été atteint en 2008, faisant de Tau Tona la mine la plus profonde au monde.

Actuellement, les galeries de la mine ont une longueur totale de 800 km où travaillent plus de 5 600 mineurs. De plus, il y a aussi les mineurs clandestins qui sont généralement ravitaillés par les mineurs légaux. En tout cas, travailler à Tau Tona est connu pour être assez dangereux avec les risques causés par la chaleur et les activités sismiques.

3/ Le forage SG3

Parmi les trous les plus profonds sur Terre, il y a le forage SG3 situé à l’extrême ouest de la Russie. Nous en avions parlé dans un article précédent, et ce trou est d’ailleurs considéré comme étant le plus profond sur notre planète.

En se rendant sur les lieux, on peut remarquer la présence d’un large disque en métal ressemblant à un gros conduit d’eau au niveau du sol. Mais si l’on décide d’ouvrir le couvercle, on aura en face de nous un trou qui s’enfonce dans le sol jusqu’à une profondeur de 12 km.

Aussi appelé le forage profond de Kola, le forage sg3 est jusqu’ici ce que les humains ont pu creuser de plus profond sur notre planète, et ce sont des scientifiques soviétiques qui l’ont réalisé. Le forage a commencé dans les années 70 et le but des chercheurs était d’étudier la croûte terrestre. Ils ont continué à forer pendant 24 ans pour finalement s’arrêter à 12 km en 1994. Mais apparemment, les scientifiques voulaient encore aller plus loin.

Pour ce qui est des résultats, les scientifiques soviétiques ont découvert entre autres qu’il y avait de l’eau dans la croûte terrestre à une profondeur de 12 km. Avant d’atteindre cette profondeur, ils ont aussi découvert la présence de fossiles microscopiques de 24 organismes unicellulaires à une profondeur d’environ 7 km.

Lorsque la profondeur de 12 km a été atteinte, les chercheurs se sont retrouvés face à des roches âgées de 2,7 milliards d’années. Ils n’ont malheureusement pas pu aller plus loin puisque la température de ces roches atteignait les 180°C. Selon les informations, ils s’attendaient à l’époque à une température maximale de 100°C à cette profondeur.