Les abeilles, nouveaux distributeurs de pesticides aux Etats-Unis

Les abeilles sont des petites créatures vraiment utiles et extraordinaires, et elles l’ont déjà prouvé à maintes reprises. Aujourd’hui, des chercheurs américains ont trouvé le moyen d’en faire des distributeurs naturels de pesticides.

Le 28 août dernier, l’EPA (l’agence américaine de protection de l’environnement) a approuvé l’utilisation et la commercialisation du tout premier pesticide biologique distribué par les abeilles et non par vaporisation, et qui a été baptisé « Vectorite ». Il s’agit d’une poudre anti-moisissure à base de spores d’un champignon naturel appelé Clonostachys rosea (CR-7).

abeille fleurs

Crédit photo PIXABAY

Comme avec le pollen, les abeilles vont capter la poudre avec leurs petites pattes poilues et propager ainsi le pesticide sur les autres plantes dont elles pollinisent les fleurs.

Un système simple, naturel et efficace

Pour polliniser leurs cultures, de nombreux agriculteurs américains louent des ruches : ils utilisent les abeilles domestiques pour polliniser les plantations de leurs champs et des bourdons pour celles de leurs serres. Avec Vectorite, les agriculteurs vont pouvoir faire d’une pierre deux coups : polliniser les plantes, tout en les protégeant des champignons parasites.

Le principe d’utilisation du pesticide est vraiment simple : on place un plateau de poudre Vectorite à la sortie de la ruche, de manière à ce que toutes les abeilles qui vont au travail s’imprègnent de la poudre avant de partir. À chaque fois qu’elles pollinisent une fleur, elles y déposent un peu de pesticide. Pratique, ce système permet de répandre le produit dans une zone qui s’étend jusqu’à 400 mètres autour de la ruche.

Vectorite ne présente aucun risque pour la santé des abeilles, mais également des plantes sur qui il est utilisé. Au contraire, le CR-7 crée un système de défense naturel qui immunise la plante hôte contre les maladies fongiques. Il bloque aussi la croissance des agents pathogènes.

Une solution rapide, mais qui a des limites

Vectorite est un pesticide qui agit rapidement et efficacement. À cela s’ajoute son moyen de distribution (les abeilles) qui en fait une solution rapide et naturelle pour à la fois polliniser et protéger les plantations.

En plus d’avoir réussi à convaincre l’EPA, le produit a également séduit les producteurs de bleuets, de fraises, de tomates et d’amandes.

Malheureusement, la poudre Vectorite n’est pas efficace pour toutes les plantations. Comme l’explique Ashish Malik, le PDG de Bee Vectoring Technologies, l’entreprise à l’origine de Vectorite, le produit « ne fonctionnerait pas pour une maladie de fin de saison où il n’y a plus de fleurs, ni une maladie des feuilles, ni une maladie des racines ».

Cela ne l’empêche cependant pas d’être un produit prometteur qui permet de préserver l’environnement, mais aussi les abeilles, qui sont actuellement menacées d’extinction.

Mots-clés environnement