Les actions asiatiques menacées par le spectre de la guerre commerciale sino-américaine

Le 3 juillet 2018, les actions asiatiques n’ont pas décollé alors que le yuan, la devise chinoise, a atteint son niveau le plus bas depuis août 2017. La guerre commerciale qui menace d’éclater entre la Chine et les États-Unis à partir du 6 juillet 2018 se rajoute aux inquiétudes des investisseurs.

Il est clair que le yuan se trouve actuellement sur un terrain fragile.

La bourse de Wall Street a connu une chute le 2 juillet 2018, entraînant dans son sillage la baisse de plusieurs actions d’entreprises. Parmi elles, Tesla a connu une baisse de 7,2% de ses actions.

Les actions de Facebook ont aussi diminué de 2,3% suite à l’annonce du Washington Post sur l’ouverture d’une enquête fédérale sur l’affaire Cambridge Analytica à laquelle le réseau social était mêlé.

Plusieurs sociétés ont vu leurs actions chuter

D’autres entreprises ont également connu une baisse conséquente de leurs actions. C’est le cas de Micron Technology Inc dont les actions ont chuté de 5,5% après que son concurrent, United Microelectronics a déclaré qu’il avait reçu une injonction temporaire interdisant les ventes de puces en Chine continentale.

Alors que les tensions entre la Chine et les États-Unis deviennent de plus en plus palpables, notamment sur les tarifs douaniers et les restrictions d’investissement, cette injonction a eu de graves répercussions dans l’industrie de fabrication et de commercialisation des puces.

Les actions de SMC Corp, une entreprise qui conçoit des machines servant à la fabrication de puces, ont baissé de 6,5%. Advantest, fabricant de machines d’introspection de puces, a également vu ses actions diminuer de 5,6%.

La Banque centrale de Chine tentera de maintenir le yuan à flot

De nombreux investisseurs craignent que l’administration américaine mette à exécution son plan d’imposition de droits sur les 34 milliards de dollars de produits chinois qui circuleront sur son territoire à partir du 6 juillet 2018. Une mesure à laquelle Pékin a promis de donner le change sur les produits américains si Washington ne rebroussait pas chemin.

Quant à la pression qui pèse actuellement sur le yuan, Yi Gang, le gouverneur de la Banque populaire de Chine, a déclaré le 3 juillet 2018 dans un communiqué que la Banque centrale allait surveiller de près les fluctuations du marché de changes et qu’elle allait s’efforcer de stabiliser le yuan à un niveau raisonnable.

Néanmoins, la plus grande hantise des commerçants est que les frictions commerciales entre Washington et le reste du monde aient un impact néfaste sur le cours des devises.