Les allemands seront ” vaccinés, guéris ou morts ” d’ici la fin de l’hiver…

Ces dernières semaines, le nombre de cas d’infection à la Covid-19 a connu une nouvelle flambée dans plusieurs pays du monde, y compris en Europe. De nouvelles mesures ont ainsi été prises par de nombreux pays de l’Europe occidentale afin de lutter contre la propagation du virus.

D’un autre côté, les manifestations contre les campagnes de vaccination et le confinement se sont propagées dans plusieurs villes d’Europe. Afin d’éviter que la situation en Allemagne n’empire, le ministre allemand de la santé, Jens Spahn, a lancé un avertissement sévère aux citoyens allemands le lundi 22 novembre dernier à Berlin.

Remplir une seringue
Crédits 123RF.com

Selon Spahn, d’ici la fin de l’hiver, tout le monde en Allemagne sera soit vacciné, soit guéri, soit mort de la Covid-19.

L’Allemagne prône la vaccination

Au cours des dernières semaines, le nombre de personnes infectées par le SARS-CoV-2 a considérablement augmenté en Allemagne. Rien que le week-end dernier, les nouveaux cas enregistrés étaient au nombre de 30 000, ce qui représente le double de la semaine précédente.

Spahn s’est exprimé lors d’une conférence de presse sur la situation actuelle. Il a recommandé de toute urgence à la population de se faire vacciner. De plus, il a lancé un avertissement sévère selon lequel les allemands n’auraient que trois options d’ici la fin de l’hiver, la vaccination, la guérison ou la mort.

Des manifestations à travers l’Europe

Alors que l’Allemagne est actuellement au stade de la sensibilisation pour se faire vacciner, d’autres pays ont déjà pris des mesures plus strictes afin de lutter contre l’augmentation des cas.

L’Autriche vient par exemple de réintroduire le confinement total sur l’ensemble de son territoire. Il y a une semaine, les autorités avaient commencé par ordonner à toutes les personnes non vaccinées de ne pas sortir de chez elles. 

D’un autre côté, les manifestations contre le confinement ont éclaté dans certains pays tels que le Pays-Bas et la Belgique où des milliers de manifestants sont descendus dans les rues au cours du week-end dernier. A la Haye, des émeutes se sont produites durant les nuits de vendredi et samedi après une journée de manifestations. Les autorités ont dû utiliser des canons à eau et arrêter des dizaines de manifestants.

A Bruxelles, environ 35 000 personnes sont descendues dans les rues le dimanche dernier pour protester contre l’introduction éventuelle d’une loi rendant la vaccination obligatoire. Des manifestations anti-vaccins plus modestes se sont également déroulées en Croatie, en Autriche, en Suisse et en Italie.